Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3980 du 27/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

En visite au stand Akwaba de la Côte d’Ivoire (Mica) / Luc-Adolphe Tiao (Premier ministre burkinabé) : “Avec les séries télé, on sent une reprise en Côte d’Ivoire”
Publié le mercredi 27 fevrier 2013  |  Le Patriote


FESPACO
© aOuaga.com par DR
FESPACO 2013: le Premier ministre burkinabé visite le stand MICA
Mardi 26 février 2013. Ouagadougou. Le Premier Ministre Luc Adolf Tiao visite les expositions au siège du Fespaco.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Journée marathon pour le chef du gouvernement burkinabé. Hier, le Premier ministre du Burkina Faso, Luc-Adolphe Tiao a entrepris deux visites importantes dans le cadre de la 23ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. C’est d’abord au siège du Fespaco, qu’il s’est rendu. Là, il a été accueilli, à son arrivée, par M. Baba Hama, ministre de la Culture et du Tourisme, qui avait à ses côtés, l’invitée d’honneur de ce 23ème Fespaco, Mme Alimata Salembéré, le Délégué général, Michel Ouédraogo et d’autres membres du comité d’organisation. Après de chaleureuses poignées de mains, le Premier ministre Luc-Adolphe Tiao a sillonné le bâtiment qui abrite les bureaux du festival, s’enquérant ici et là du déroulement de cette fête du cinéma africain. Entre-temps, au Marché International du Cinéma et de la Télévision africains (MICA), l’attendaient les occupants de la trentaine de stands qui meublent les lieux. C’est finalement aux environs de 12h, que M. Tiao va faire son entrée à ce 16ème MICA. Accompagné du ministre Baba Hama, de Mme Salembéré et de Michel Ouédraogo, il fait le tour des stands, tout en échangeant avec ceux qui l’animent. Puis, il arrive au Stand Akwaba, qui porte les couleurs de la Côte d’Ivoire. Il est reçu par M. Fadika Kramo Lanciné, directeur général de l’ONAC-CI (Office National du Cinéma de Côte d’Ivoire). Les retrouvailles entre l’homme politique et le cinéaste sont chaleureuses. «Eh tiens, comment vas-tu ? Cela fait un bon moment», lance le Premier ministre à Luc-Adolphe Tiao. Bien plus, ils se font l’accolade et le Premier ministre burkinabé poursuit sa randonnée. Il avance vers un autre compartiment de ce stand, qui en compte au total trois. Et surprise, il rencontre deux visages bien connus du cinéma et de la télévision en Côte d’Ivoire, à savoir Akissi Delta et Ouattara Eugénie Djuédjuéssi, qui sont soutenues par Amélie Wabéhi, et les héros du film « Et si Dieu n’existait pas ?! », Guy Kalou et Angie…. Et le Premier ministre burkinabé ne cache sa joie de retrouver ces deux grandes dames du cinéma ivoirien. Un cinéma qui, selon lui, «a marqué le cinéma africain». « A un moment donné, il y a eu une baisse dans la créativité, mais on sent au niveau des séries qu’il y a une reprise et je me réjouis très bien de cela », fait-il remarquer, avant de réitérer la volonté de son gouvernement d’appuyer «tout ce travail qui est fait au niveau de la production et de la diffusion des œuvres». Au stand Akwaba, le public découvre des affiches de films et séries ivoiriennes, des extraits de ces productions diffusées sur des écrans led et enfin peut y acheter des dvd de films ivoiriens entre autres «Le Mec idéal» d’Owell Brown, «Jez A Beline », de Ngo Biya Jeanne et bien d’autres œuvres. Sans oublier une dégustation du café et du cacao de Côte d’Ivoire. Y. S

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires