Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Jour Plus N° 2671 du 27/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

Fédération Ivoirienne de Football : les trois grandes ambitions de Sidy Diallo
Publié le mercredi 27 fevrier 2013  |  Le Jour Plus


Football
© Autre presse par DR
Football : Augustin Sidy Diallo, Président de la FIF
Photo: Augustin Sidy Diallo, Président de la Fédération ivoirienne de ffotball (FIF)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de la Fédération Ivoirienne de Football, Augustin Sidy Diallo a lancé sa politique de redynamisation du football ivoirien. L’homme rêve d’un football local aux normes internationales. Avec des clubs nationaux compétents, des athlètes bien rémunérés, des techniciens bien formés et des équipes nationales à la hauteur de la rivalité mondiale. Mais surtout aussi d’une assistance technique et médicale forte dans son pays. Explications.

Le président de la Fédération ivoirienne de Football, Augustin Sidy Diallo a décidé de prendre le taureau par les cornes, un an six mois seulement après son élection à la tête de cette instance. L’homme veut travailler à tous les niveaux. Il entend mettre de l’ordre dans les différents centres de formation, relever le niveau du championnat ivoirien et améliorer les conditions de travail des acteurs du football et développement des infrastructures.

Trois grandes ambitions pour l’enfant de Djékanou. C’est à ce prix, à en croire le premier responsable de la FIF, que le football ivoirien répondra aux normes internationales. Sa nouvelle vision relative aux centres de formation, consiste à développer une nouvelle matrice pour réorganiser ces centres considérés comme le coeur du football ivoirien. Il a foi que cette nouvelle donne pourra indubitablement développer le secteur dans la mesure où à long terme, elle pourra relever le niveau du championnat ivoirien, encourager les valeurs locales et rendre dynamiques les clubs ivoiriens, qui représentent la Côte d’Ivoire aux différentes compétitions internationales. En première vision, la redynamisation de ces centres de formation, il faut l’avouer, tient à coeur au président de la Fédération ivoirien de football. Dans la mesure où il sait que ce football ivoirien a connu son véritable envol avec l’éclosion des Académiciens de l’Asec d’Abidjan. S’agissant des conditions de travail des acteurs, le président de la Fif entend évidemment prendre des dispositions utiles afin que les joueurs soient bien traités au plan salarial. Parce que pour le président Augustin Sidy Diallo, il est évident que l’ouvrier mérite son salaire. Car soutient-il dans cette seconde vision, « C’est en fonction de ce que gagne l’athlète qu’il rend service à son club et par ricochet au pays et surtout à la population. Si les joueurs sont bien traités, ils pourront satisfaire les spectateurs et représenter valablement la Côte d’Ivoire à l’extérieur ». La troisième vision du président Sidy Diallo, concerne sa politique d’aide, d’assistance technique et médicale aux acteurs. A ce niveau, il a envisagé la formation des formateurs, des entraîneurs et des arbitres, surtout la mise en place d’une assurance maladie. Toujours dans ce chapitre, il entend développer l’esprit du partenariat extérieur. Parce que c’est à ce prix que la Côte d’Ivoire pourra bénéficier des financements, des formations, d’assistance technique et médicale venant des grandes nations du football mais surtout des pays développés.

Sa position vis-à-vis des oscars et la prochaine Coupe du Monde En dehors de ses trois visions, le président de la Fédération ivoirienne du Football, Augustin Sidy Diallo entend apporter du sang nouveau aux oscars du sport roi en Côte d’Ivoire. Des médecins, des arbitres et mêmes les meilleurs spectateurs et les petits ramasseurs de balles seront pourquoi pas honorés. Tous ceux qui se sentent oublier, seront révélés au grand jour. Les oscars ne se feront plus seulement à Abidjan mais s’étendra bientôt à l’intérieur du pays. Un retour sera fait sur les traces du football ivoirien. Il y aura une projection sur les valeurs de la Côte d’Ivoire en la matière, et cela depuis que le football a été introduit en Côte d’Ivoire. Ce grand retour sur l’histoire du football ivoirien permettra de comprendre les forces et faiblesses de ce sport pour mieux préparer l’avenir.

Pour la Fif également, c’est maintenant que se prépare la prochaine Coupe du Monde au Brésil. Il a donc invité la mobilisation des Ivoiriens autour des Eléphants de Côte d’Ivoire. Pour lui, toutes les grandes nations du football titubent. Mais ce n’est pas pour autant que les populations les abandonnent. Les Eléphants ont été malchanceux mais le plus important, aujourd’hui, c’est de se mobiliser autour de cette équipe qui regorge beaucoup de talents. C’est aussi de se mobiliser autour des joueurs internationaux et nationaux maintenant en vue de relever le défi dans le futur. Pour donc donner la parole aux Ivoiriens, il promet la création d’une plate forme de discussion multimédia afin que les préoccupations des uns et des autres soient prises en compte.

ROMARIC SAKO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires