Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Politique

DDR: 106 ex-combattants intègrent bientôt les Douanes ivoiriennes
Publié le mercredi 27 fevrier 2013  |  AIP




 Vos outils




Abidjan, Cent six ex-combattants, désarmés et démobilisés, intègreront bientôt les services des Douanes ivoiriennes dans le cadre de la politique nationale de Désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) mis en œuvre par le gouvernement.

Ces ex-combattants ont remis, mercredi, leurs armes et leur tenue militaire lors d’une cérémonie marquant l’ouverture d’une vaste opération (la deuxième) de Désarmement démobilisation (DD) conduite par l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation la réinsertion et la réintégration (ADDR).

Le ministre belge de la défense, Pieter De Crem, en visite de travail à Abidjan, a également assisté à cette opération.

Quelque 2000 ex-combattants désarmés et démobilisés intègreront les Douanes ivoiriennes au terme de cette deuxième opération menée en partenariat avec l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), note-t-on.

L’opération selon le Directeur de l’ADDR, Fidel Sarassoro, concerne autant les ex- Forces des armées des forces nouvelles(FAFN) que les ex-miliciens pro-Gbagbo et autres groupes d’auto-défense, a-t-il assuré lors de la cérémonie de dépôt d’armes, tenue au camp de l’ex-3ème bataillon d’infanterie d’Anyama.

Ces 106 ex-combattants démobilisés et leurs camarades qui suivront remplissent des conditions et des critères imposés par la Direction générale des douanes de Côte d’Ivoire, a fait remarquer par ailleurs l’ADDR. Ils bénéficieront d’une formation commune de base essentiellement militaire dispensée par un groupement d’instruction des FRCI durant 30 jours. Suivra ensuite une formation théorique dispensée par la Douane durant 15 jours.

Concernant les chasseurs traditionnels ou "dozo", "Une stratégie spécifique sera élaborée et adoptée pour les sensibiliser et les désarmer, afin qu’ils retournent dans leurs fonctions traditionnelles", a par ailleurs signalé le Directeur de l’ADDR.

M. De Crem a pour sa part salué cette initiative de l'ADDR, exprimant la disponibilité de son pays à accompagner le processus de désarmement et de réinsertion des ex-combattants en cours en Côte d'ivoire.

La Côte d’Ivoire qui sort d’une décennie de crise militaro-politique compte plus de 64 000 ex-combattants, notamment des ex-rebelles des forces armées des forces nouvelles (FAFN), des ex-miliciens et groupes d’auto-défense proches de l’ex-président ivoiriens Laurent Gbagbo, ainsi que des " volontaires ", supplétifs ayant combattu auprès des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) lors de la crise postélectorale (2010-2011).

(AIP)
amak/kg/tm

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires