Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2311 du 15/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment


Région

Ratissage à Blolequin : Plusieurs assaillants arrêtés
Publié le vendredi 15 mars 2013  |  Nord-Sud




 Vos outils




Des actions renforcées des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci,) à l’Ouest, ont conduit, hier, à l’arrestation de plusieurs assaillants.

La dernière attaque des positions des forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) à Zilébly, dans la sous-préfecture de Diboké, département de Blolequin, laissera incontestablement, un souvenir sombre aux déstabilisateurs. Des sources dignes de foi mentionnent que des assaillants ont été stoppés dans leur mauvais élan. D’autres ont même été capturés par les hommes du commandant Losseni Fofana. « Nous avons poursuivi les assaillants jusqu’au-delà de nos frontières. Beaucoup parmi eux sont tombés, et nous avons pu arrêter quelques-uns», raconte cette source proche des Frci. Selon elle (source), le commandant Losseni Fofana et ses hommes continuent les ratissages dans la zone, en vue de débusquer et neutraliser d’éventuels suspects. Cette opération, rappelons-le, fait suite à une attaque des positions des forces républicaines par des assaillants lourdement armés, venus du Libéria voisin. L’attaque, notifient des sources officielles, a fait sept morts dont deux militaires ivoiriens et cinq civils. La riposte des hommes du général de corps d’armée, Soumaïla Bakayoko, a été sans appel et des assaillants ont été mis en déroute. Des habitants, joints par téléphone, ont affirmé que le calme est revenu dans la localité de Zilébly où les forces républicaines sont fortement présentes. A Blolequin où les populations de Tinhou et de Zilébly ont trouvé refuge, le préfet Dinard Yao Kouakou tente de rassurer ses administrés. Mercredi dernier, le gouverneur de la ville a animé un meeting pour remettre les populations en confiance. « La situation, assure-t-il, est sous contrôle. Tout est rentré dans l’ordre.». Mais, elles restent sceptiques, après avoir été maintes fois victimes d’attaques perpétrées par des assaillants venus du Libéria. Certains parmi elles hésitent donc à raison, de regagner leurs domiciles, malgré la forte présence des soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci).

Kindo Ousseny à Man

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires