Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

2è Edition de la Journée mondiale de la Radio: l’allocution du ministre de la Communication, Mme Affoussiata Bamba-Lamine
Publié le jeudi 21 mars 2013  |  Ministères


2è
© Ministères par Ahou Suzanne
2è Edition de la Journée mondiale de la Radio: le ministre de la Communication, Mme Affoussiata Bamba-Lamine a co-présidé les festivités
Jeudi 21 mars 2013. Abidjan. Le ministre de la Communication, Mme Affoussiata Bamba-Lamine a co-présidé les festivités de la 2è Edition de la Journée mondiale de la Radio


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

- Monsieur le Ministre de l’Environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable ;

- Mesdames et Messieurs les Présidents des organes de régulation, des Conseils d’Administration et de gestion ;

- Messieurs les Directeurs Généraux et Centraux ;

- Monsieur le Conseiller du Président de la République, chargé de l’Audiovisuel ;

- Monsieur le Secrétaire Général de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO ;

- Monsieur le Responsable de la Division Audiovisuelle de l’UNESCO ;

- Monsieur le Représentant du Maire du Plateau ;

- Chers Collaborateurs ;

- Chers auditeurs de la Radiodiffusion ;

- Mesdames et Messieurs.

La première édition de la journée mondiale de la radio telle que décidée par l’UNESCO en sa 36ème session, a été célébrée il y a de cela un an. A cette occasion, la Directrice Générale de cette haute institution ONUSIENNE, Mme Irina BOKOVA lançait le mot d’ordre pour la mobilisation et le soutien en faveur de la radio, cette invention collective qui ne laisse personne indifférent.

En effet, la radio à travers les âges et les mutations socio-technologiques, reste un puissant moyen de partage, de rapprochement et de promotion humaine. Ce faisant, elle touche un public de plus en plus large et de plus en plus exigeant en termes d’accès à l’information et de prise en compte des préoccupations de ce public qui ont pour nom l’éducation, la santé, la vie chère, le mieux-être, les catastrophes naturelles, le travail, les loisirs, etc.

La radio, encore plus proche de nous aujourd’hui par son implantation massive, a su résister aux menaces que pouvaient constituer les médias électroniques. Elle a su s’adapter à cet environnement nouveau en se donnant les moyens d’une évolution qualitative.

Monsieur le Ministre et cher collègue, je voudrais d’emblée vous remercier et vous exprimer mon infinie gratitude, pour avoir accepté de co-présider cette 2ème édition de la journée mondiale de la Radio.
Ce faisant, vous traduisez ainsi de façon éloquente la solidarité gouvernementale à laquelle sont attachés le Président de la République et le Premier Ministre, et sans laquelle nos efforts seront vain.
Monsieur le Ministre, votre choix comme co-président de la présente célébration de la Radio n’est pas fortuit. Bien au contraire, il trouve sa justification à la fois dans vos grandes qualités humaines et dans l’intitulé du thème retenu cette année, à savoir : « La Radio, partenaire du développement durable et de la lutte contre la pauvreté ».

En charge du développement durable dans notre pays, ce thème ne vous a pas laissé indifférent. C’est pourquoi, vous vous inscrivez dans la vision d’une radio au service de tous.

En réalité, vous avez compris comme nous que dans la quête d’un développement équilibré au bénéfice de tous les Ivoiriens, la Radio apparaît comme le partenaire idéal dans la mise en œuvre du concept de développement durable. Cela se traduit sur le terrain par la solidarité humaine et l’engagement au partage des ressources et à la satisfaction des besoins actuels et futurs.

La Radio ici peut être également ce fil qui lie le sommet à la base et vice-versa et le support qui, au-delà de l’information, de l’éducation et de la sensibilisation, stimule la mobilisation autour de projets consensuels locaux.

Comme vous pouvez le constater Monsieur le Ministre, la Radio est un partenaire indispensable au développement durable et à la lutte contre la pauvreté.

Chers professionnels et acteurs de la Radio, vous avez, à n’en pas douter, entre les mains un outil merveilleux pour rassembler et construire dans la paix. Mais cet outil est également une arme à double tranchant qui peut à l’opposé servir la cause de la division en distillant des propos haineux.

Il s’agit pour vous donc de vous inscrire résolument dans le processus de réconciliation nationale, de paix et de développement solidaire, en assumant votre rôle fondamental de promoteurs des valeurs traditionnelles, démocratiques et sociales.

Le Gouvernement, pour sa part, reste conscient que pour accomplir une telle mission de service public, il faut vous doter de moyens technologiques de pointe, assurer votre formation tout en créant un meilleur cadre de travail.

Le Ministère de la Communication, grâce au Programme Présidentiel d’Urgence (PPU) mis en œuvre par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et au Fond de Soutien et de Développement de la Presse (FDSP), a apporté un début de réponse à vos préoccupations notamment la couverture nationale en Radiodiffusion sonore et l’acquisition d’équipements pour vos stations.

Ces appuis seront renforcés pour vous permettre d’accomplir vos tâches quotidiennes en toute quiétude à travers le bon mot et le bon son.
Chers amis de la presse, chers auditeurs, la Radio veut continuer de rayonner avec vous à travers les ondes. Elle attend de vous une contribution objective pour des programmes plus attrayants dans un service public plus dynamique et plus participatif, dans la perspective d’une Côte d’Ivoire émergente à l’an 2020.

C’est sur cette espérance que je voudrais clore mes propos.

Je vous remercie !

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires