Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L’expression N° 1086 du 26/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Attaque de Bloléquin : Le film de la mort du ‘’Tarzan de l’Ouest’’
Publié le mardi 26 mars 2013  |  L’expression




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

On en sait un peu plus sur la mort du chef milicien qui a attaqué le village de Petit Guiglo dans le département de Bloléquin, dans la nuit de samedi à dimanche.
Il se prenait pour un dur à cuir, un invincible, au point de résister à toutes les ripostes des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Si Oulaï Tako a réussi à échapper aux assauts des forces régulières depuis la crise postélectorale de 2010-2011, l’attaque enclenchée samedi par ses éléments dans la zone, lui a été fatale. Selon des informations militaires, le ‘’Tarzan de l’Ouest’’ est tombé au front dans la nuit de samedi à dimanche, alors que les combats faisaient rage entre Frci et miliciens. L’homme, connu comme un combattant qui ne recule devant rien, était en tête de ses troupes. Après avoir survécu aux graves combats des mois écoulés, le combattant de charme des miliciens ne pensait pas vivre ses derniers instants dans cette attaque bien planifiée, et qu’ils souhaitaient mener sur l’ensemble de la zone. Mal lui en a prit. Le Tarzan, roi de la forêt qu’il est, s’est heurté à plus fort que lui. Lorsqu’il a reçu le coup fatal, Oulaï Tako s’est affaissé, au grand étonnement de ses éléments qui n’imaginaient pas une fin aussi simple pour leur chef. Ainsi, le doute s’est installé dans l’esprit de certains combattants qui ont naturellement pris la clé des champs, quand d’autres ont tenté de résister à l’assaut des Frci, sans succès. Deux autres subiront le même sort que leur maître. Les résistants finiront par comprendre qu’ils ne pourront rien, là où leur commandant a plié l’échine. Un sauve-qui-peut général qui permet aux plus chanceux de se fondre dans la forêt. Diminué moralement, les miliciens pourront-ils avoir le cran nécessaire pour récidiver sans le cerveau des attaques ? Ce qui est certain, c’est que jusqu’à hier, le corps de celui qui volait de branche en branche à l’Ouest, était toujours à Petit Guiglo, où il a été tué, pour permettre aux uns et aux autres de voir de visu le corps inerte de ce ‘’guerrier’’ qui se prenait pour un immortel. Selon des informations, le ‘’Tarzan de l’Ouest’’ est originaire de Bloléquin, plus précisément du village de Oulaï Tahibly. Il était ami à ‘’Bob Marley’’, le combattant libérien qui a pris part à la guerre postélectorale. Triste fin pour un combattant qui se croyait intouchable.
Ouattara Abdoul Karim

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires