Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2795 du 26/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment


Région

Jacqueville / Elections municipales : Beugré Joachim reçoit l’onction des chefs de terre
Publié le mardi 26 mars 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La liste ‘’Omouankon’’, conduite par Beugré Joachim, a été investie le jeudi 21 mars 2013, à Grand-Jacques, pour les futures élections municipales, à Jacqueville. Devant la majorité des chefs de village et chef de terre des communautés alladian, ahizi et avikam (3A), Beugré Joachim a été oint pour porter les espoirs de toutes les populations. Omouankon qui, en langue alladian signifie ‘’entente’’ est une coalition néé d’un grand consensus au sein des cadres de la région. Les cinq cadres choisis auparavant dans le souci de ne pas exacerber des tensions inutiles, ont préféré se regrouper et porter leur choix sur Beugré Joachim comme tête de liste. Lors de son investiture, Beugré Joachim a salué ce geste qui va dans le sens de la concorde et de l’union. Selon lui, il n’y a aucun doute sur leur future victoire, étant entendu que les chefs n’accordent leur bénédiction qu’une fois. «Il ne s’agit pas de faire la démagogie. Il s’agit de projets concrets qui seront portés à votre attention pour développer notre commune», a-t-il indiqué. Et de s’émouvoir de la situation actuelle de Jacqueville. «Comment peut-on avoir de si belles plages comme Bassam, Mondoukou, Monogaga et être à la traîne dans le développement ? Comment peut-on avoir du pétrole et du gaz dans nos mers et assister à une paupérisation aussi accrue de nos jeunes, de nos femmes ? Comment peut-on nous dénier le droit de défendre le peu de terre qui nous reste ?», s’est-il interrogé. C’est pourquoi, il a promis que la mairie sous la liste Omouankon ne serait «ni une piste de danse ni un refuge d’aventuriers encore moins un lieu de repos».
Olivier Guédé, envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires