Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4007 du 2/4/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Situation sécuritaire:Les Dozo bientôt identifiés
Publié le mardi 2 avril 2013  |  Le Patriote


Sécurité:
© Ministères par Messmin
Sécurité: le ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko rencontre les dozos
Jeudi 1er novembre 2012. Abidjan. Salle de conférences du ministère des Affaires étrangères, au Plateau. Le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko rencontre les premiers responsables de la confrérie des chasseurs traditionnels (dozos) de Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Jamais plus d’associations hétéroclites de Dozo ou chasseurs traditionnels par-ci et par-là. Ils se reconnaissent désormais en une seule et unique association dénommée Benkadi. Au sortir de la rencontre qui s’est tenue la veille de la grande messe, le jeudi 28 mars 2013 à la résidence du Préfet de région Coulibaly Ousmane, de 21 heures à très tard dans la nuit, deux décisions importantes avaient été annoncées au gouverneur : la naissance d’une association unique dénommée Benkadi et la désignation d’un chef central Dozo ou ‘’dozoba’’ du nom de Karamoko Noumoukié Koné de Ouelly du canton Vandougou, Sous-préfecture de Goulia, département de Minignan de la région du Folon. A cette rencontre, on notait la présence de ténors de la confrérie des Dozo tels les Cdt Koné Zakaria, Cdt Touré Moussa et des chefs Dozo venus de partout. Le lendemain vendredi 29 mars, à la grande place de Terre Rouge du Bardot, c’est une partie de l’information qui a été donnée au représentant du ministre de l’Intérieur, Bamba Cheick Daniel, et les milliers de Dozo présents. Prenant la parole, celui-ci rappellera ses premiers contacts avec la confrérie et ajoutera : « « Nous ne sommes pas venus installer un chef Dozo. Les Dozo vont s’organiser. Vous avez décidé à Korhogo que dans votre association, il n’y a pas de président, il y a le Dozoba. Vous avez vos règles. Il y a les dozoba qui vont s’organiser pour choisir un patriarche, un sage. Nous attendons cette décision rapidement. Je suis venu vous rappeler la décision que vous avez prise à Korhogo devant le Ministre d’Etat ». Pour le directeur de cabinet du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, les autorités entendent par cette opération de recensement mettre de l'ordre au sein de la confrérie Dozo considérée par certains comme une milice tribale à la solde du pouvoir. « Il n'est pas normal que dans un pays, l'on trouve des hommes en armes ne relevant d'aucune autorité. Il y a lieu de mettre en place une organisation, et ceux qui ne vont pas se conformer à la réglementation seront traités comme des bandits », a prévenu M. Bamba Cheick. A ce propos, le Commandant Touré dira ceci en marge de la rencontre : « Au sortir de la réunion de chez le Préfet Coulibaly Ousmane, nous avions décidé de communiquer aux Dozo, le nom du Dozoba, Noumoukié Koné, un patriarche de 80 ans. A ma grande surprise, au cours des discours, surtout celui du porte-parole de Vandougou, Moussa Fofana, le nom du Dozoba n’a pas été cité. C’est ce qui m’a surpris. Cependant, je dirai à mes frères Dozo que, partout où il n’y a pas l’entente, on ne peut rien construire. J’espère que nous allons bien nous entendre au sein de la nouvelle association, Benkadi ». Il faut rappeler que ce conclave des chasseurs traditionnels Dozo venus de toutes les régions du pays, s’est déroulé en présence des Préfets de région de San-Pedro, de la Nawa et du Gbôklé, celui du département de Tabou et de tous les Sous-préfet de la région de San-Pedro et des éléments de l’ONUCI. SORY BLINTIAKA (Correspondant)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires