Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2867 du 3/4/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Sécurité alimentaire et flambée des prix du riz : Des experts dénoncent les spéculateurs
Publié le mercredi 3 avril 2013  |  Le Temps


Hausse
© Ivoire-Presse par FN
Hausse du prix du riz : le président des consommateurs Aproca-ci, Soumahoro Manssa Ben N’faly dénonce l`impuissance du ministre du commerce
Dimanche 13 mai 2012. Abidjan. Williamsville, commune d`Adjamé. Le président de l’Association pour la Protection des Consommateurs Actifs de Côte d’Ivoire (Aproca-ci), Soumahoro Manssa Ben N’faly sur les marchés


 Vos outils




La spéculation outrancière des prix du riz, aliment de base de plusieurs pays d’Afrique, pourrait conduire inéluctablement à une instabilité sociale et politique dans ces pays. Près de 850 millions de personnes sont menacées de sous-alimentation. L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao) dit qu’avec près de 870 millions de personnes chroniquement sous-alimentées dans le monde entier entre 2010 et 2012, le nombre de personnes affamées dans le monde demeure inacceptable. La grande majorité vit dans les pays en développement, où environ 850 millions de personnes, soit un peu moins de 15 % de la population, sont sous-alimentées. Au milieu de tout cela, une tendance nouvelle et dangereuse occupe une place importante : la spéculation sur les prix des matières premières par les entreprises internationales. En effet, « En Afrique de l’Ouest, où le riz est l’aliment de base, la spéculation et la manipulation des prix de cette denrée pourraient conduire à une instabilité sociale et politique, selon un courtier en marchandises dans la région. Par exemple, le courtier a attiré l’attention sur les activités déclarées de Guy de Montule, le Français qui est à la tête de Swiss base, de Louis Dreyfus Commodities, qui n’a pas été directement impliqué. De Montule a été accusé de diriger une entreprise de riz trouble dans laquelle il importe de bas grade du riz dans les pays ouest-africains comme le Libéria, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, les magasins de fournitures dans l’entrepôt jusqu’à ce qu’ils deviennent immangeables » indique un expert. « Mais ce type d’escroquerie pourrait conduire à des prix plus élevés du riz dans une région où le riz comme aliment de base, a une telle grande importance socio-économique et politique, selon le groupe d’aliments pression de sécurité. L’action de Montule est considérée comme une autre façon de manipuler les prix du riz qui pourrait les amener à se lever et pousser les Africains de l’Ouest à la faim. .Ce que De Montule fait, dit le courtier en marchandises, « est similaire à la spéculation sur les denrées alimentaires qui a été le royaume de banquiers internationaux. », a-t-il ajouté. Il est bon de préciser qu’ une campagne mondiale contre le jeu sur les prix alimentaires s’est accélérée, et a conduit Barclays Bank à annoncer le mois dernier qu’il allait cesser de « spéculer sur les denrées alimentaires « De Montule veut créer un monopole qui va contrôler le prix du riz», dit le courtier.

Bamba Mafoumgbé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires