Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4413 du 10/5/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Police nationale : 253 policiers se forment au nouveau code de déontologie
Publié le samedi 11 mai 2013  |  Notre Voie




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

114 chefs de service des commissariats de police et 139 commissaires adjoints et officiers de police (253 au total) s’imprègnent depuis le 7 mai dernier à Grand-Bassam, des dispositions de la charte d’accueil et du code de déontologie de la police nationale. Après la formation des préfets de police, des districts il y a quelques jours. Au terme de la formation prévue pour le 29 mai prochain, les commissaires adjoints et officiers de police qui constituent des animateurs relais formeront à leur tour dans les commissariats où ils exercent, 4989 policiers répartis dans 114 commissariats de sécurité publique. Cela, sous la supervision des préfets de police et des districts. Ce programme de formation est à sa seconde phase depuis l’ouverture de ce séminaire le 7 mai dernier. La première a concerné la formation et la sensibilisation des préfets de police et des districts. La seconde qui a lieu en ce moment concerne les commissaires de police, les chefs de service des commissariats de police et les officiers de police. Le troisième programme de formation sera étendu à l’ensemble des personnels de la police nationale. Selon l’inspecteur général M’Brédou Bia, directeur général de la police nationale, qui était à la cérémonie d’ouverture de ce séminaire le 7 mai dernier, cette charte et ce code sont « des condensés de règles, de principes fondamentaux, moraux fondus dans des dispositions réglementaires et des recommandations s’imposant de droit au policier qui doit les observer en toute circonstance pour offrir le meilleur service aux usagers ». Pour le Dg de la police nationale, la création de cette charte et de ce code tombe à pic tant les récriminations contre la police nationale sont nombreuses. « L’usager, le commun des citoyens, s’est maintes fois heurté à notre manière de servir : incongruités, mauvais accueil dans les commissariats et autres services de police, brimades, bastonnades, abus d’autorité, abus de pouvoir, atteintes aux libertés individuelles, non respect aux droits élémentaires de l’homme, propension à la sanction et au racket sur la voie publique, nonchalance, intervention tardive ou inertie des services de police là où le citoyen en détresse sollicite une prompte réaction de la police nationale. Le chapelet est long à égrener » s’est inquiété et indigné M’Brédou Bia. Pour le Dg de la police nationale, cette charte et ce code sont le reflet d’une profonde remise en cause du corps de la police. « Ils ont pour objet de rappeler au fonctionnaire de police, les exigences élémentaires du service public qui entretiennent un lien étroit avec la bonne gouvernance » a-t-il poursuivi. A l’en croire, ils ont pour objet de redorer l’image de la police, restituer la noblesse du métier de policier. C’est le décret du 27 juin 2012 qui a institué ce code. Et c’est l’arrêté du 5 juin 2012 pris par le ministre de l’Intérieur qui a créé cette charte dans les services de police

Charles Bédé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires