Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Commémoration de la mort de Bob Marley - La Rti célèbre le Gandja
Publié le lundi 13 mai 2013  |  L’Hebdo Ivoirien


Bob
© Abidjan.net par DR
Bob Marley
Chanteur populaire dont la renommée avait dépassé les frontières de la Jamaïque, pour s’étendre au reste du monde Bob Marley est décédé le 11 mai 1981.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

On ne peut qu’être irrité et inquiété par les images que nous diffuse la télévision nationale chaque année, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la mort du pape du reggae, Bob Marley. Le 11 juin dernier encore, Tv2 s’est donnée à cœur joie de nous ressasser ce vieux documentaire retraçant les grands moments de la vie de l’ancienne star planétaire du reggae. Ainsi, on a revu sur nos écrans de télévision, un Marley totalement enivré par le ‘‘Gandjan’’ (le marijuana), enveloppé dans une épaisse fumée blanche de cette plante aux vertus hallucinogènes et délivrant ses éternels prophéties sur l’avènement d’un monde nouveau dans lequel Babylone (l’Occident) serait vaincu par la race noire. Si Bob Marley aura passé le plus clair de son existence à fumer de la marijuana, c’est vraiment son problème. A lui tout seul. Mais diffuser ce genre de scènes à nos enfants et surtout à des heures de grande audience, relève pour notre part, de l’apologie et de l’exhortation de nos enfants à fumer cette drogue et surtout, à adopter le rastafarisme. La télévision nationale, en tombant dans ce jeu qu’elle pourrait au moins laisser aux chaines privées, trahit ouvertement sa mission essentielle d’informer, de divertir et d’éduquer. Que représente aujourd’hui Bob Marley pour nos jeunes générations ? Combien sont-ils à le connaitre et à comprendre sa vision du monde? A combien peut-on estimer la communauté des rastas de Côte d’Ivoire à comparer à l’ensemble de la population nationale, pour que nos deux chaines publiques soient ainsi prises de frénésie à chaque commémoration de la mort de Bob Marley. Nous sommes, pour notre part convaincus que les autorités doivent mettre un holà à ces dérives d’un autre âge et qui manifestement visent à endoctriner notre jeunesse à la culture de la fameuse ‘‘herbe de Jah’’.
Dérosky Ange

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires