Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2836 du 16/5/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Henri Konan Bédié… Le plus jeune ambassadeur africain aux Nations Unies
Publié le jeudi 16 mai 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




Il n’y a pas homme d’Etat que Henri Konan Bédié. L’homme ne parle pas beaucoup. Mais, il est le fonctionnaire le plus instruit. Henri Konan Bédié reste une bibliothèque politique et diplomatique pour la Côte d’Ivoire. En 1961, Henri Konan Bédié, 26 ans, est nommé ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis. Il a assuré en même temps la représentation de son pays, près les Nations-Unies et le Canada. A 26 ans, tout jeune, Henri Konan Bédié a été l’objet d’une attention particulière au siège des Nations Unies. Il a été félicité par le président Habib Bourguiba de Tunisie et par toute la diplomatie africaine à New-York. Quelques années plus tard, Henri Konan Bédié reçoit aux Etats-Unis, le Président Félix Houphouët-Boigny. Satisfait de la qualité des relations exceptionnelles tissées par Henri Konan Bédié dans les milieux de la finance et des affaires à Washington et New-York, Félix Houphouët-Boigny, avait présenté l’ambassadeur Henri Konan Bédié, à la famille Kennedy pour l’appui nécessaire à sa mission diplomatique. L’actuel président du Pdci Rda fut le premier diplomate ivoirien à ouvrir le marché américain aux produits ivoiriens. Pour nous qui connaissons bien Henri Konan Bédié, « l’enfant » de Daoukro a offert toutes ses qualités de haut fonctionnaire à la Côte d’Ivoire. Tenez-vous bien ! C’est Henri Konan Bédié qui a trouvé le financement du barrage de Kossou. Henri Konan Bédié a un esprit patriotique. Il a permis à plusieurs jeunes ivoiriens de se former aux Etats-Unis à travers des bourses d’études. Henri Konan Bédié a refusé le ‘’rattrapage’’ et n’avait laissé passer aucune occasion d’aider les Ivoiriens de toutes origines et de toutes les confessions. J’étais avec Henri Konan Bédié à la foire régionale d’Agboville en 1971, où il avait fait un discours sur les orientations de la politique économique de la Côte d’Ivoire.

Ben Ismaël

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires