Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Défense: les Forces républicaines en séminaire sur le leadership collaboratif et la reforme du secteur de la sécurité, à Accra (Ghana)
Publié le lundi 20 mai 2013  |  Ministères


Défense:
© Ministères par BIPA
Défense: les Forces républicaines en séminaire sur le leadership collaboratif et la reforme du secteur de la sécurité, à Accra (Ghana)
Mi-mai 2013, au Centre Kofi Annan International Peacekeeping Training Centre (KAIPTC) à Accra (Ghana), la Mission de l`Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a organisé un séminaire de formation sur le leadership collaboratif et la Réforme du Secteur de la Sécurité au Ghana, au profit d’une quinzaine d’officiers supérieurs (TERRE ; AIR ; Marine Nationale) des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Mission de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) vient d’organiser un séminaire de formation sur le leadership collaboratif et la Réforme du Secteur de la Sécurité au Ghana, au profit d’une quinzaine d’officiers supérieurs (TERRE ; AIR ; Marine Nationale) des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Cette importante retraite au Centre International de Formation Kofi Annan pour la Paix (KAIPTC) dans la capitale ghanéenne, marque le début d’une série de formations destinées aux différentes parties prenantes a la reforme du secteur de la sécurité ivoiriennes dans les domaines de la RSS, le DDR, la Protection des civils et le Genre.

En initiant ce premier séminaire pilote en terre ghanéenne, l’ONUCI entend :

d’une part, consolider les relations de bon voisinage entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, trois semaines après le dernier passage de M. Albert KOENDERS Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire au Centre Kofi Annan d’ACCRA (KAIPTC) au Ghana ;

d’autre part, bénéficier de la renommée internationale du Centre Kofi Annan pour la Recherche et la Formation à la Prévention, la Gestion et la Résolution des Conflits dans le domaine des opérations intégrées de soutien à la paix et pour l’enseignement durable des programmes de renforcement des capacités en matière d’opération de soutien à la paix aux Officiers de la nouvelle Armée ivoirienne.

Enfin, permettre à un groupe de décideurs militaires ivoiriens de se retrouver en retraite hors de la Cote d’ivoire dans un cadre accueillant pour acquérir de nouvelles connaissances tout en raffermissant la cohésion entre participants.

L’objectif de cette formation est d’apporter aux Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, les rudiments nécessaires de leadership collaboratif dans les techniques de communication, de médiation et de négociation et pouvant servir dans le cadre de la réforme du Secteur de la reforme de la sécurité et plus précisément dans la reforme de l’armée.

Plusieurs temps forts ont meublé cette retraite au Centre KOFI ANNAN INTERNATIONAL PEACEKEEPING TRAINING CENTRE (KAIPTC) ; durant les cinq jours de formation à Accra.

 ACTE I: LA CEREMONIE D’OUVERTURE

La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence de Madame la Représentante résidente du Système des Nations-Unies au Ghana, Mme Ruby Rojon et l’intervention du Chef de la délégation ivoirienne, le Général de Brigade Firmin DETOH LETHO pour saluer cette belle initiative pour le renforcement des capacités des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire.

Elle a été également marquée par le discours d’ouverture de M. Ely DIENG, Chef de la Division RSS de l’ONUCI, qui a situé les enjeux et attentes des délégations présentes à ce séminaire pilote aux fins de répondre aux besoins des populations ivoiriennes éprises de paix, après plusieurs années de crise.
L’objectif général de cette retraite formative , a-t-il rappelé, est de renforcer les compétences de leadership coopératif des séminaristes et plus particulièrement des officiers des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire à l’effet de participer efficacement et positivement à la Réforme du Secteur de la Sécurité, la Cohésion de l’Etat et la réconciliation nationale de la société ivoirienne.

C’est pourquoi, à l’entame des sessions de formations ; le Facilitateur, le professeur Saïd Abass AHAMED de l’Université de Paris1 PANTHEON-Sorbonne, spécialiste de la négociation et membre fondateur de l’ONG ‘’Thinking Africa’’, a défini « le LEADERSHIP comme étant l’état ou la qualité d’une personne placée dans une position dominante et qui, dans un groupe ou une organisation, exerce une influence en raison de son rôle professionnel, de ses idées, de sa conduite, de sa capacité d’entrainement des autres et de son charisme ; et dont son action permet au groupe d’atteindre ses objectifs de manière efficace ».

 ACTE II : LES SESSIONS DE FORMATIONS

Les sessions de formations étaient essentiellement basées sur des scénarios de fictions, applicables aux réalités d’instabilités et d’insécurités dans le monde entier, et plus particulièrement dans nos sous-régions entre Etats africains. Le Pr Saïd Abass AHAMED a édifié les séminaristes sur plusieurs thèmes, étayés par des exemples portant sur d’éminentes personnalités, dont les plus récurrents sont basés sur le parcours et la vie de Nelson MANDELA. Plusieurs Sessions ont constitué la trame des échanges et discussions avec le facilitateur et se déclinent comme suit :

 Comment construire une stratégie de négociation ?
 la stratégie de négociation et de leadership,
 différents styles de leadership et le processus de prises décisions concertées.

 Comment bâtir une vision et la mettre en œuvre ?
 La conduite de la négociation et la cartographie des relations,
 Le développement d’une communication équilibrée.

 De la médiation au leadership
 La conduite d’une réunion
 La technique des quatre quadrants

Enfin la dernière série des sessions dispensées à la délégation ivoirienne à ce séminaire, était principalement axée sur la Réforme du Secteur de la Sécurité. En quoi consiste-t-elle ?

 La Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS)

La RSS a été animée par le deuxième facilitateur de cette retraite d’Accra, Mme le Dr Mpako Foaleng, Responsable Programme Afrique du Centre de Genève pour le Contrôle démocratique des forces armées (DCAF) Pour mieux faire comprendre la RSS, Mme Mpako Foaleng s’est appesantie sous tous les aspects du processus évolutif de la RSS et de la spécificité propre liée au contexte de chaque pays ou région ; à savoir :

 Sa définition, le concept, les différents entendements et les défis liés aux contextes dans lesquels les processus de la RSS sont menés ;

 L’état de lieu en Côte d’Ivoire et la cartographie des acteurs du secteur de la défense ;

 La reforme du secteur de la défense : principes, défis et opportunités

 Le contrôle démocratique du secteur de la sécurité et les problèmes associés à l’absence de contrôle démocratique.

En conclusion, la RSS selon le Dr Mpako Foaleng, est un processus endogène qui vise à garantir aux pourvoyeurs du processus, l’efficacité et la responsabilité, en tenant compte de la sensibilité politique ; la nature holistique et la complexité politique à l’effet d’atteindre les objectifs fixés pour la transformation ou la réforme de la défense, suite à une crise ou un conflit.

A la suite de ce débat d’échanges sur la RSS avec l’émissaire de la Fondation Internationale « DCAF/ISSAT » ; M. ELY DIENG, Chef de la Division RSS à l’ONUCI et Coordinateur de cette importante retraite de renforcement des capacités des officiers ivoiriens au KAIPTC d’Accra ; a renchérit sur le processus de la RSS en Côte d’Ivoire en décrivant l’historique, les avancées, les défis et perspectives du contexte national. Il a ensuite présenté le rôle de l’ONUCI en accompagnement aux efforts du Gouvernement et des populations, avant de se pencher sur les développements en cours au niveau du secteur de la défense.

 ACTE III : LA CEREMONIE DE CLOTURE

Au total, pendant cinq jours, la quinzaine d’officiers ivoiriens et les représentants du CNS de la Côte d’Ivoire post crise, se sont familiarisés aux thèmes techniques de communication, de médiation et de négociation dans le cadre de la réforme et la restructuration de la nouvelle Armée, dans un esprit de partage et d’échanges.
C’est pourquoi, à la cérémonie de Clôture, le Général de Brigade Firmin DETHO LETOH, a exprimé au nom du Chef d’Etat-Major Général des FRCI, les remerciements de la délégation ivoirienne aux Autorités ghanéennes et à tout le personnel du KAIPTC pour l’accueil chaleureux et fraternel d’une part ; aux facilitateurs pour la pertinence de la formation, et aux responsables de la section RSS de l’ONUCI pour l’esprit de solidarité et la bonne collaboration qui ont prévalu pendant toute la durée du séminaire.

Et c’est dans cette ambiance de convivialité que la retraite de la délégation ivoirienne au KAIPTC à Accra a pris fin le vendredi 17 mai autour d’un dîner d’au-revoir avec toutes les parties impliquées ; occasion pour les participants de remercier les responsables de l’ONUCI et du Centre Kofi Annan.

BIPA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires