Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Réinsertion des ex-combattants : Des élèves stagiaires douaniers en formation
Publié le mercredi 22 mai 2013  |  AIP


Désarmement,
© Ministères par DR
Désarmement, démobilisation et réintégration de 2 000 ex-combattants à Anyama: Fidèle Sarassoro lance les activités de l`ADDR
Lundi 22 octobre 2012. Anyama. M. Fidèle Sarassoro, Directeur de l`Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants (ADDR) lance une première opération de réintégration de 2 000 éléments. Le processus se poursuivra jusqu`au 11 novembre 2012


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bouaké - Deux mille élèves douaniers dont 310 femmes issus des rangs des ex combattants démobilisés ont entamé mercredi à Bouaké une formation commune de base (FCB) pour intégrer la douane ivoirienne.

Recrutés dans les rangs des ex-miliciens, des ex-Forces armées des forces nouvelles (FAFN), et associés des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), les élèves stagiaires ont été regroupés en deux groupes de 1000 sur deux sites, le camp génie, et le troisième bataillon de Bouaké.

La formation exceptionnelle des 2000 élèves stagiaires recrutés va durer trois mois. Elle débute par une formation militaire d’un mois, suivie de deux mois de formation douanière, assurée par des instructeurs douaniers déjà présents à Bouaké.

La formation militaire consiste à donner les rudiments militaires, comment saluer, savoir se présenter, reconnaitre les galons, et apprendre aux futurs douaniers comment s’orienter en brousse s’ils venaient à se perdre a fait savoir le Lt Ahoua Niamké chargé de la formation au camp génie de Bouaké.

"La formation douanière sera axée sur les techniques douanières et les activités économiques douanières" a-t-il ajouté.

Le chargé de communication et des relations extérieures de l’Autorité de désarmement de démobilisation et de réintégration (ADDR) Aïdara Ould Bouréhima, a expliqué que les élèves stagiaires ont été sélectionnés selon les critères de la douane.

"Ils ont moins de 35 ans. Il y en a qui ont le BEPC ou la licence" a-t-il fait savoir, en notant que le processus est inclusif, transparent, et englobe toutes les composantes des ex-combattants désarmés et démobilisés.

Si du côté du 3ème bataillon de Bouaké, le Cdt en second Stéphane Aké Danho affirme que toutes les conditions logistiques et humaines sont réunies pour la formation, du côté du camp génie l’on évoque des problèmes d’électricité et d’eau qui doivent rapidement trouver une solution en vue d’une meilleure formation des élèves stagiaires douaniers.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires