Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Société

Plus de 1.500 ex-combattants intègrent le corps des gardes pénitentiaires
Publié le samedi 25 mai 2013  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, 25 mai (AIP)- Plus de 1.500 ex-combattants ont reçu leurs épaulettes d’agents d’encadrement des établissements carcéraux à l’Ecole nationale de police, à Cocody (Est d’Abidjan), intégrant ainsi le corps des gardes pénitentiaires.

Ces 1.538 ex-combattants ont reçu leur consécration après une formation de trois mois à l’Ecole nationale de Police, dispensée par instructeurs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à l’Institut national de formation et d’enseignement judiciaire.
Recevant ces insignes des mains du directeur de l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration (ADDR), Fidèle Sarassoro, le tout nouveau garde pénitentiaire, Alain Diakité, au nom des camarades, a indiqué que ce jour (vendredi) "est un grand jour pour tous les ex-combattants".

Désormais, a-t-il ajouté, grâce à ce "nouvel emploi", ils pourront "prendre en charge" leurs familles et "être utiles" au pays.
Le premier ministre, Daniel Kablan Duncan, les a exhortés à "mériter" par leur travail, leur dévouement et leur sens de responsabilité, tout en leur souhaitant "une carrière professionnelle fructueuse au service de la paix et de la sécurité de notre pays à tous, la Côte d’Ivoire".
Cette opération de réinsertion des ex-combattants est la seconde du genre qui a vu la remise d’épaulettes à quelque 443 anciens combattants qui ont accepté de déposer volontairement leurs armes pour retourner à la vie civile.

Cette seconde vague d’insertion porte à 1.981 le nombre d’ex-combattants qui ont intégré le corps des agents d’encadrement de l’administration pénitentiaire ivoirienne, note-t-on.
L’ADDR a été créée le 08 août 2012, avec mission de "contribuer à la restauration de la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale et à la consolidation de la paix", cela en désarmant et réintégrant 64.777 ex-combattants dont, à ce jour, 4.900 ex-combattants ont été démobilisés et 4.500 armes collectées, selon les chiffres produits par l’institution.

(AIP)
Jbk/kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires