Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

L’Union africaine fête un demi-siècle de panafricanisme
Publié le samedi 25 mai 2013  |  RFI




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’est le grand jour pour l’Union africaine (UA). Ce samedi 25 mai, elle célèbre l’anniversaire de la création de l’Organisation de l’Unité africaine, il y a exactement 50 ans. L’occasion de célébrer le panafricanisme et la «renaissance africaine». Le président français, François Hollande, et le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, figurent parmi les personnalités attendues pour ces festivités, organisées au siège de l’UA, à Addis Abeba, en Ethiopie.

Comme l’a dit le patron de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, Carlos Lopes, « le panafricanisme est un sentiment unique, que l’on ne retrouve pas sur les autres continents ».

Il s’est forgé autour de la lutte pour la décolonisation et la fin de l’apartheid, et à l’occasion de ce Jubilé d’Or, il a été placé au centre des débats, sans doute pour le réinventer. Car beaucoup l’ont déjà martelé, et le répéteront certainement ce samedi, le panafricanisme est l’indispensable socle sur lequel s’appuyer pour un essor durable et partagé.

L’autre axe choisi est la Renaissance africaine. Mais renaître pourquoi ? Parce que les rêves des pères fondateurs de 1963 n’ont pas été accomplis, et que le continent accuse encore de nombreux retards.

L’autocritique n’est pas le point fort des dirigeants africains. On devrait, ce samedi, essentiellement se projeter vers le futur. Car les potentialités existent et les invités internationaux, comme François Hollande, devraient donc porter des messages d’espoir et d’encouragements.
... suite de l'article sur RFI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires