Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2849 du 1/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Sécurité / Police nationale: L’Union Européenne et le PNUD forment 500 agents
Publié le samedi 1 juin 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

A travers son projet pilote ‘’d’appui à la réconciliation entre la population et la police nationale de Côte d’Ivoire’’, l’Union Européenne et le Programme des Nations Unies pour la Population (PNUD) ont entamé le 13 mai 2013, dans la commune de Marcory, la formation des agents de la police ivoirienne. Une visite de terrain a été effectuée, le jeudi 23 mai 2013, par les deux entités, en compagnie de la direction nationale de la police sur le lieu de la formation. Il s’est agit d’apprécier les enjeux et les modalités pratiques de cette formation qui s’étendra sur 4 mois.

Selon Emma Anoh N’Gouan, assistante programme au Pnud-CI, la formation vise à terme à former 500 agents de la police. L’enjeu de cette formation, dira-t-elle, est abord de renforcer les capacités des agents de la police et ensuite d’avoir une police professionnelle au service des populations. Le directeur général adjoint de la police, Yaya Camara, a salué l’initiative et a exhorté les premiers participants à la formation à saisir cette opportunité. «La formation initiale doit toujours être complétée par une formation sur le terrain. Et cette formation va au-delà de nos capacités. Soyez consciencieux, appropriez-vous cette formation. Vous n‘avez pas intérêt à être indisciplinés», leur a-t-il conseillé. Poursuivant, le directeur général adjoint de la police a émis le vœu de voir la formation s’étendre au-delà du District d’Abidjan. Kouassi Pauline Ella, capitaine de police du 31e arrondissement, a témoigné au nom de ses pairs de la bonne tenue du séminaire. «On pensait tout connaître, mais, avec le temps on a oublié un certain nombre de chose que les formateurs nous rappellent. Nous y mettons beaucoup de sérieux et aucune indiscipline n’a encore été remarquée dans nos rangs », a-t-elle affirmé. Le coup global de la formation est d’environ 53 millions de francs CFA. En marge de la formation, ce sont 7 commissariats et un district de police des communes de Marcory, Treichville et Yopougon qui ont été réhabilités dans le cadre dudit projet.

S.M

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires