Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Dernière heure N° 041 du 3/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Koumassi /A propos du conflit foncier suscité par le maire N’Dohi : Les populations des quartiers précaires répondent aux députés Rdr
Publié le lundi 3 juin 2013  |  Dernière heure


N’Dohi
© Autre presse
N’Dohi Raymond maire de Koumassi


 Vos outils




Les populations des quartiers précaires de Koumassi ont tenu à réagir le samedi 1er juin 2013 suite à la sortie des députés Rdr de cette circonscription la veille, à la sale des fêtes, au sujet d’une interpellation desdites populations relative à des problèmes fonciers créés, selon eux, par le maire Raymond N’Dohi.

Les responsables du Comité d’aide à la restructuration (Car) de tous les quartiers précaires de Koumassi (Grand campement ou Cité Houphouët-Boigny, Zoé Bruno, Quartier Divo, Aklomiabla…) par la voix de leur porte-parole, Adou Joseph, ont été prompts le samedi 1er juin dernier suite à la sortie des députés Rdr. Ces députés, par la voix de Sangaré Yacouba, ont tenu à attirer l’attention des autorités ivoiriennes « suite aux cris de détresse et à l’interpellation de la population de Koumassi relativement à des problèmes fonciers ». L’honorable Sangaré Yacouba a, par ailleurs, face à la presse, dénoncé ce qu’il a qualifié de délinquance foncière du maire Raymond N’Dohi. Il a, de ce fait, appelé les victimes à porter plainte contre le maire de Koumassi et tous ses complices. « Ce n’est pas parce que N’Dohi a restructuré les quartiers précaires qu’il y a problème. Mais c’est parce qu’ils n’aiment pas la tête du maire qui a été réélu », a tenu à contre-attaquer Adou Joseph. Sinon pour lui, si ce n’était pas un problème de personnes, les députés auraient approché le maire pour poser le problème entre élus. « Les populations ont eu tort de voter ces députés », parce qu’aux dires le porte-parole des quartiers précaires, ces élus de la nation ont créé la psychose au sein des populations des quartiers précaires. M. Adou Joseph a, par ailleurs, indiqué que si les députés trouvent que N’Dohi a mal fait de faire cette restructuration des quartiers précaires pour le bien-être des populations, ceux qui se plaignent devaient plutôt le faire auprès de la police, la gendarmerie, la justice…en vue de régler ce problème. Selon l’intervenant, les populations des 5 quartiers précaires de Koumassi sont reconnaissantes aux actions du maire Raymond N’Dohi. C’est pourquoi, elles l’ont massivement voté lors des dernières élections municipales. Adou Joseph a affirmé que vu l’attitude des députés Rdr, les populations de Koumassi ne feront plus la même erreur aux prochaines législatives de 2015. Quant à Guy Charles Wayoro, Directeur de cabinet du maire Raymond N’Dohi, il a reconnu qu’il y a des frustrés dans les quartiers précaires. Mais, cela n’est pas le fait du maire. Ce sont des personnes qui n’ont pas cru à l’opération de restructuration qui a débuté, il y a 13 ans. Il avait été demandé à chaque occupant provisoire de payer la somme de 300 000 Fcfa comme frais annexes placés sur un compte spécial qui n’a rien avoir avec le pris d’achat du lot. Les lots, a-t-il dit, sont gratuits et leur attribution sont du ressort de l’Etat. Aux dires de Wayoro, le maire N’Dohi est un pourvoyeur de terrain à la communauté. Il a expliqué cela par le fait que le premier magistrat de Koumassi a permis l’acquisition de plusieurs terrains en permettant à l’espace de la mairie, la Maison blanche, le marché poulet qui n’avaient de titres fonciers d’avoir légalement leurs papiers. Aussi a-t-il ajouté que N’Dohi est le porte-flambeau des populations des quartiers précaires, ce qui lui a permis d’être cité en exemple dans le monde entier.

Benoît Kadjo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires