Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Showbizz
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2917 du 4/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Showbizz

Musique / sorti d’album : Bailly Faras veut soulager les esprits
Publié le mardi 4 juin 2013  |  Le Temps




 Vos outils




Après un long séjour dans son village Kéhi Gbahi, Bally Faras reprend la scène. Il vient d’enregistrer un superbe album de 8 titres baptisé «Alex Gobredi», du nom de son producteur. «En guise de reconnaissance, j’ai dédié cette composition à ce natif de Gnaliépa (Ouragahio) qui éprouve beaucoup d’admiration pour les artistes musiciens et qui désir, accorder une place honorable au rythme «Alloukou» dans le paysage musical ivoirien» l’artiste. Les autres titres aussi bien cadencés les uns que les autres, invitent spontanément à exécuter des pas de danse. On note «Abassou», «Zadihon Colette», «Wohou-Théhi», «Doukrou Dalli» etc. Ces titres ne trahissent pas l’oreille, parce que véritablement mélodieux. «Quand je chante, indique l’artiste, ma voix produit des frissons. C’est pourquoi je me surnomme Bally Sètchè», s’enorgueillit Bally Faras. Les différents thèmes que propose Bally Sètchè (Bailly chaire de poule, ndlr) se rapportent à la mort, à la dépravation des moeurs, à l’amour. Mais l’artiste est surtout marqué par la cruauté de la mort. Celle-ci l’a plongé dans la tristesse, dans l’ambiance moite de pitié. Il avertit l’automobiliste qui le conduit dans son village en chantant : «Si nous arrivons à destination ami automobiliste, descends-moi au cimetière. C’est en ce lieu que sont couchés à jamais tous mes parents». Mais Bally Faras sait remonter les âmes en peine. Grace à ces mélodies sorties de l’Alloukou original.

M.S.K

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires