Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1104 du 4/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Agboville/ Chefferie traditionnelle : Marcel Edi Ekissi, le nouveau chef du consensus de N’Chompo
Publié le mercredi 5 juin 2013  |  Le Mandat




 Vos outils




N’Chompo, village communal, situé à 8 km d’Agboville, s’est doté d’un nouveau chef de village, après 2 année d’attente. Après une consultation populaire le 23 mars dernier, sous la houlette de Nanan Louis M’Besso, chef du village d’Ery-Makouguié 1 et par ailleurs président départemental du Conseil supérieur des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, les autochtones (le président des jeunes, la présidente des femmes et le chef de terre), les allogènes et les ressortissants de la Cedeao ont réaffirmé leur attachement à Marcel Edi Ekissi pour être le chef du village de N’Chompo devant le sous-préfet d’Agboville, le samedi 25 mai dernier. « Après le décès de feu N’Cho N’dri Daniel, notre ancien chef, c’est M. Marcel Edi Ekissi qui a eu la charge d’assurer l’intérim (…). Et le 23 mars dernier, M. Augustin Yavo, chef du village de M’Battra désigné par Nanan Louis M’Besso, président départemental des chefs et rois de Côte d’Ivoire, est venu procéder à une consultation populaire en vue de la désignation d’un nouveau chef. Et toute la population a décidé que le chef intérimaire soit confirmé dans sa charge. Et c’est pour réaffirmer cela au sous-préfet que nous sommes ici… », a dit Mosso Ochou Omer, président du comité d’organisation de ladite cérémonie. Addoh Tano, sous-préfet d’Agboville a d’emblée remercié la population pour la cohésion, le calme et la sérénité avec laquelle la population a traité le sujet. « Je vous remercie pour le calme et la sérénité avec lesquels vous avez traité le sujet parce qu’ailleurs c’est très souvent beaucoup compliqué. », a martelé l’autorité administrative. Non sans féliciter les habitants pour « cette symbiose et cette cohésion que nous recherchons dans notre pays ». Aussi, a-t-il exhorté les cadres à rendre forte leur mutuelle en participant réellement à la construction de leur village et pour régler les problèmes d’eau courante et de l’électricité. Enfin, le sous-préfet a fustigé la vente de forêts tous azimuts et leur a demandé de mettre un terme à cela.

Brou Paul
(Correspondant régional)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires