Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4436 du 7/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Contentieux autour des législatives et des municipales: La Cour suprême annule les élections dans le Tchologo et à Doropo
Publié le vendredi 7 juin 2013  |  Notre Voie




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les élections seront reprises dans la commune de Doropo et dans la région du Tchologo (Ferkessédougou). C’est la décision rendue hier par la Chambre administrative de la Cour suprême de Côte d’Ivoire au terme d’une audience publique tenue à son siège d’Abidjan-Plateau. Le collège de magistrats, conduit par Kobo Pierre Claver, président du tribunal, statuait sur les recours en annulation introduites par des candidats déclarés perdants par la Commission électorale indépendante (Cei) à l’issue des élections locales couplées (régionales et municipales) du 21 avril dernier. L’audience d’hier a concerné 31 circonscriptions électorales, dont 23 communes et 8 conseils régionaux. En dehors de ces deux dossiers cités plus haut, toutes les autres requêtes en annulation formulées ont été rejetées par la Chambre administrative de la Cour suprême qui a confirmé les résultats de la Cei. Ainsi, pour les régionales, la victoire du candidat du Pdci Dagobert Banzio a été confirmée dans le Cavally après que la Cour a débouté la ministre Anne Ouloto, candidate malheureuse du Rdr. Dans le Tonkpi, les arguments jugés pertinents de Siki Blon Blaise pour contester la victoire de Mabri Toikeusse n’ont pas reçu l’adhésion des magistrats. Il en est de même dans le Guemon où Evariste Meambly se tire à bon compte après le rejet des requêtes de ses adversaires. Pour les municipales, l’on note que la Cour a confirmé la victoire de N’Dohi Raymond (Pdci) à Koumassi face à Cissé Bacongo et débouté les adversaires de Youssouf Sylla à Adjamé, ainsi que ceux d’Adama Tounkara à Abobo.

Il faut rappeler que le Fpi, principal parti d’opposition, n’a pas participé à ces élections locales.

Jean Khalil Sella

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires