Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2920 du 7/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Présidence du Conseil régional du Guémon : La Cour Suprême reconnait la victoire de Méambly
Publié le vendredi 7 juin 2013  |  Le Temps




 Vos outils




Le verdict du contentieux électoral des régionales et municipales couplées du 21 avril dernier a eu lieu le jeudi 6 juin 2013 à la salle de conférence de la Chambre administrative de la Cour suprême. Au nombre des requêtes en annulation, figurait celle formulée par les adversaires d’Evariste Méambly. Il s’agit de Aoua Touré du Pdci et Oualla Guéladet Privat Ephrem, le candidat indépendant. «Des actes de vandalisme d’une rare violence ont été perpétrés par des groupes armés à la solde du candidat Méambly Evariste avant, pendant et après le vote», avait noté Oulla Privat, le président du Groupe parlementaire Dialogue et vice-président de l’Assemblée nationale. Une accusation que Méambly rejette énergiquement. «Je condamne, dit-il, ces allégations qui mettent à mal la crédibilité de nos institutions». Les sages de nos juridictions viennent de lui donner raison, en le déclarant définitivement élu à l’issue de ce scrutin. Même si l’écart de 6000 voix entre lui et son poursuivant direct présageait d’une telle issue, le député de Facobly-Sémien n’a pas caché sa joie à l’annonce du verdict. «Je remercie le Seigneur qui permet le triomphe de la vérité», confie-t-il. «Ma victoire est la victoire des populations du Guémon. C’est la victoire des Wobé, des Guéré, des Dioula, des Baoulé, des Sénoufo. C’est la victoire des catholiques, des musulmans…». Face à l’immensité de la tâche, il exhorte les populations, surtout la jeunesse, à se tenir prêtes pour relever le défi. «A l’orée 2020, promet-il, le Guémon sera le grenier de la Côte d’Ivoire grâce à la l’engagement des jeunes dans la riziculture». Pour ce faire, il attend beaucoup de l’Etat.

K Sonia

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires