Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1110 du 11/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Examen de fin d’année/ BEPC, BAC, BTS Comment éviter le stress - Les astuces d’un spécialiste.
Publié le mardi 11 juin 2013  |  Le Mandat




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le stress est l’action exercée par des évènements sur l’organisme et qui le met en danger à la fois physiquement et psychologiquement. A l’approche des examens, les différents candidats sont généralement victimes de ce fait qu’ils arriveront à vaincre en suivant quelques conseils pratiques que proposent nos spécialistes.
La notion de stress évolue en suivant trois stades successifs : 1/« Réaction d'alarme » : les forces de défense sont mobilisées. 2/ « Stade de résistance » : adaptation à l'agent stressant. 3/ « Stade d'épuisement » : inexorablement atteint si l'agent stressant est suffisamment puissant et agit longtemps. Selon les spécialistes, le stress comporte des variables tant physiologiques que psychologiques et socioculturelles. Et l’agent stressant peut être soit d’origine physique ou psychique, interne ou externe, objectif ou subjectif, plaisant ou déplaisant. Cependant, tous les organismes ne réagissent pas de la même façon lorsqu’ils sont confrontés aux mêmes événements. Par exemple, certains individus tomberont malades, alors que d’autres non (Holmes et Rahe, 1963). Il y aurait donc des variables individuelles (telles que la personnalité, la motivation, l’estime de soi, etc.) rentrant en ligne de compte lorsqu’on parle de stress.
Anciens ou nouveaux candidats, tous soumis au stress
Toujours selon les mêmes sources, le niveau de stress chez un nouveau candidat n’est pas le même que chez un ancien candidat (celui ayant déjà échoué au moins une fois à cet examen). Les anciens ayant déjà connu l’échec sont la plupart du temps beaucoup plus stressés face à la situation d’examen que les nouveaux parce qu’ils ont peur d’échouer à nouveau, surtout qu’il s’agit de ceux qui sont au public et ayant redoublé et qui sont à leur dernière chance. En fait, ils se mettent très souvent trop de pression, ce qui peut agir sur leur niveau de stress qui sera encore plus élevé. Cependant, certains anciens se sentent beaucoup plus à l’aise la seconde fois car ayant déjà vécu la situation d’examen, le stress devient moins intense la seconde fois puisque cette situation leur est devenue familière. Ceux- ci sont plus enclin à la réussite que les premiers car se faisant suffisamment confiance et maîtrisant déjà le contexte, ils sont beaucoup plus à l’aise face aux différentes épreuves. Toutefois, les anciens ou nouveaux candidats doivent observer certaines mesures avant, pendant les examens afin de surmonter le stress, précisent encore les spécilsites. Avant les examens, l’élève doit inscrire les dates d’examens dans son agenda ou sur un calendrier. Cette opération lui permet d’apprécier le temps dont il dispose au fil des jours. Il doit s’organiser : Planifier un horaire de travail plus léger et maximiser son temps. (Il est important de ne pas trop étudier pour ne pas s’épuiser.) ; Se fixer des révisions de cours précis ainsi qu’une durée pour chacun; Relire ses notes, faire des questions pratiques et des exercices de revue pour vérifier ses connaissances avant le jour j. Toutefois, le choix de ses heures d’études ne doit pas être fait de manière arbitraire car les tranches horaires choisies doivent correspondre à celles pendant lesquelles l’élève se sent habituellement le plus efficace et le plus concentré. Et surtout, il faut respecter scrupuleusement ce planning, c'est-à-dire, ne jamais remettre au lendemain ce que vous avez décidé de faire le jour même. L’élève doit également s’octroyer des petits moments de plaisir, mais, il doit limiter les sorties et les activités durant la période d’examen. La respiration permet également de déstresser. Lorsqu’on est stressé, on respire très mal sans même s’en rendre compte. Tout notre corps est tendu, ne laissant plus de place à l’oxygène pour circuler. Or l’oxygène, nous en avons besoin pour réfléchir ! Prendre quelques secondes de temps en temps pour inspirer et souffler tranquillement peut avoir un effet terriblement bénéfique… Tout en révisant ou avant de franchir la porte de l’examen, il ne vous reste plus qu’à essayer ! Le candidat peut également demander des conseils à ses parents, mais aussi et surtout une oreille attentive à une copine/un copain lorsqu’on a besoin de parler de ses difficultés ou de ses peurs. Etre à deux (ou à plusieurs) pour supporter la pression, cela soulage ! Et puis quand on est avec les autres, il y a souvent des moments où on rigole…Or, le rire est une excellente thérapie contre les effets du stress. Il est conseillé aux candidats d’avoir au moins 7 à 8 heures de sommeil ce qui va favoriser une amélioration de la mémorisation. Quelques autres avantages d’une bonne nuit de sommeil, c’est qu’il réduit le stress, rafraîchit le corps, influence positivement les décisions et aide à la productivité. Alors le soir, lorsque vous vous sentez fatigué (bâillements, yeux qui piquent, baisse de concentration), c'est le moment d’aller vous coucher. Cessez toute activité intellectuelle intense une heure avant de vous coucher et évitez de fumer, de boire du café, du thé, du soda, de l'alcool ou du jus de fruit. Aussi, pratiquez une activité physique : L’activité physique est indispensable, particulièrement durant cette première période. Le temps est certes précieux, mais le sport doit absolument être intégré dans votre planning car il permet de décompresser, de se défouler, et surtout de penser à autre chose qu’aux examens. Le candidat doit aussi avoir une alimentation équilibrée. Cela doit se faire en évitant de sauter des repas. Les besoins énergétiques sont importants et s’ils ne sont pas assurés, l’organisme est alors moins performant.
Pendant et après l’examen…
Le stress, s’il est trop important, peut vous donner l’idée brillante de changer certaines bonnes réponses en mauvaises réponses ! Et, il a la faculté de vous faire oublier des choses que vous connaissiez parfaitement la veille ! Mais, en dehors de ces moments de panique ou d’angoisse, le stress est plutôt un allié qu’un ennemi. Il permet au corps de travailler plus sans ressentir la fatigue et au cerveau de réfléchir vite et mieux au moment de l’examen. Grâce au stress, vos idées seront plus claires et votre rythme à l’examen sera plus élevé que lors d’une simple évaluation en classe ou chez vous. N’ayez donc plus peur du stress, il est votre allié, soulignent les spécislistes. Par contre, le café, les cigarettes, les médicaments que vous pourriez absorber pendant cette période risquent d’avoir des répercussions sur votre mémoire et sur votre sommeil. Le jour J, il faut éviter les aliments trop gras le matin et à l’heure du déjeuner car ils sont difficiles à digérer. Sans attendre la dernière minute, il ne faut tout de même pas se rendre trop tôt au lieu car une longue attente favorise le stress et l'anxiété. Bien se nourrir : Lors d’une journée d’examen, il est avantageux de manger un bon déjeuner nourrissant pour réveiller le corps et favoriser la mémoire, pour obtenir de meilleurs résultats et améliorer l’humeur. Après les examens, il faut « se vider » la tête, et penser à autre chose afin de vivre des moments agréables pour retrouver la santé et moral. Tout compte fait, la période d’examen est inquiétante. Toutefois, restez organisé, ne pas oublier de bien dormir et faire la revue sont les trois éléments essentiels pour des examens réussis, conseillent les spécialistes.

Aka AHOUSSI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires