Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4068 du 15/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Infrastructures économiques : Le 3ème pont prêt à 50%
Publié le samedi 15 juin 2013  |  Le Patriote


Infrastructures:
© Abidjan.net par Prisca
Infrastructures: le Président Alassane Ouattara lance les travaux de construction du 3e pont d`Abidjan, le Pont Henri Konan Bedié
Mercredi 7 septembre 2011. Abidjan, Riviera Golf. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara donne le premier coup de pioche du Pont Henri Konan Bedié, en présence du premier ministre Guillaume Soo, de son gouvernement et des représentants du corps diplomatique et des bailleurs de fonds


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les travaux du troisième pont avancent bien. Hier, lors de la conférence de presse qui a eu lieu sur les installations du chantier, à la Riviera Golf, les responsables de la Socoprim (Société de construction du pont Riviera-Marcory), structure concessionnaire de ce pont, ont fait le point sur l’avancée des travaux. François Sacco, Directeur général adjoint de Socoprim (Société concessionnaire du pont Riviera-Marcory), Romain Neyrand, Directeur du contrôle financier, Lionel Atindehou, Directeur technique adjoint et Mariana Neyrand, Chargée de communication et Environnement, ont axé leurs interventions sur plusieurs points. A savoir : la présentation générale du projet, la situation actuelle de l’avancement des travaux, le modèle financier du projet et la présentation du site Web de Socoprim. Il ressort des différentes interventions que le troisième pont, appelé Henri Konan Bédié, est prêt à 50% et sa livraison qui fera l’objet d’une inauguration, aura lieu le 22 décembre 2014. Côté zone nord (Riviera), les terrassements sont très avancés et l’assainissement a débuté. Un canal qui amène les eaux en lagune est en cours de réalisation. Des voies de déviation ont même été mises en service. Côté sud (Marcory), les terrassements sont terminés à 50% et se poursuivent. Cependant, selon les responsables, la forte urbanisation du site rend moins aisée le déroulement des travaux malgré l’appui de la Mairie, des forces de l’ordre, en somme de l’Etat. En effet, l’on y dénombre des fripiers qui refusent encore de délocaliser alors que des sites de recasement ont été trouvés pour eux dans le marché de Marcory et même au Deux Plateaux. Au total, selon les conférenciers, les travaux avancent conformément au délai arrêté. En atteste les pieux déjà réalisés et le début des forages dans la lagune. Et cela, même si ces travaux pourraient connaître un ralentissement du fait de la pluie, ils repartiront de plus belle un ou deux mois après. Constat qui sera fait en octobre prochain. Ce pont à péage, qui comprendra 21 barrières à péages, pourrait se faire en tenant compte de l’abonnement, du trafic, du retour sur investissement, etc. « A ce jour, l’on peut indiquer qu’il pourrait coûter 700 Fcfa mais tout se fera en accord avec l’Etat et en tenant compte des facteurs que j’ai évoqués », a expliqué François Sacco, Directeur général adjoint de Socoprim. Précisant que ce n’est pas le coût du péage qu’il faille regarder, mais le gain de temps que cette voie procurera car ‘‘ c’est 10 km en moins que l’usager fera et l’on sait ce que cela représente pour un automobiliste ’’. Le pont contribuera à un gain de temps (18 millions d’heures par an épargnées dans les bouchons ; réduction d’émission de 90 000 tonnes de gaz carbonique dans l’atmosphère. Tout comme le Directeur du contrôle financier, ont salué l’Etat de Côte d’Ivoire pour avoir libérée rapidement sa quote-part, estimée à 50 milliards de Fcfa. Toute chose qui démontre la volonté politique du président Alassane Ouattara d’inaugurer ce pont en décembre 2014. « Nous sommes hyper stressés, hyper motivés et il n’y a aucune raison que l’ouvrage, qui sera de qualité ne soit pas livré dans les délais prévus », insiste Sacco. Le site web de Socoprim (www.socoprim.ci) a été présenté par Mariana Neyrand. Ce troisième pont, pour Socoprim, constituera un outil de développement dans une ville en pleine croissance, reliera les hommes, facilitera les déplacements et améliorera l’environnement. Par convention de concession, le Gouvernement ivoirien a confié à Socoprim, la conception, le financement, la construction, l’exploitation et l’entretien. Le projet est une liaison trans-lagunaire de 6,7 km entre Riviera et Marcory qui vise à désengorger les Ponts Charles de Gaulle et Houphouët-Boigny. Et les travaux sont conduits en respectant les normes environnementales les plus strictes. Ce pont va coûter près de 200 milliards de Fcfa.

Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires