Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3412 du 15/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Sport

Sabri Lamouchi, sélectionneur des Eléphants : «On tentera de mettre en place l’équipe la plus compétitive et équilibrée»
Publié le samedi 15 juin 2013  |  Le Nouveau Réveil


Eliminatoires
© Abidjan.net par Liz Paba (Photo d`archive)
Eliminatoires Mondial 2014 : avant Côte d`Ivoire - Gambie, Sabri Lamouchi face à la presse.
Vendredi 31 mai 2013. Treichville. Siège de la FIF. Le sélectionneur des Eléphants, Sabri Lamouchi a animé une conférence de presse sur ses choix des joueurs avant le match contre la Gambie.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les Eléphants affrontent leurs homologues tanzaniens les Taifa Star demain au National Stadium de Dar-es-Salaam. A 48 de cette confrontation, le sélectionneur Sabri Lamouchi que nous avons rencontré au Qg de la sélection nationale est très confiant. Une sérénité qu’il tire de la forme de son commando.
Après un si long voyage avec votre sélection, quel état des lieux de votre équipe à 48 heures du match?
Nous avons fait un long voyage et nous sommes arrivés tard dans la nuit. Mais, il faut dire que les joueurs ne sont pas plaints, ils se sont bien reposés ce matin et ont profité d’une bonne matinée de sommeil (hier matin) et il y a eu un petit entraînement et ensuite il y aura celui de demain (cet après-midi) au stade où aura lieu le match pour conclure la préparation de ce match important.

Moralement, comment se porte votre troupe ?
J’ai un groupe très motivé et très décidé et très au parfum de la difficulté de ce match. Nous serons face à une bonne équipe de la Tanzanie qui peut, à tout moment, nous mettre en difficulté. Elle dispose d’une belle paire d’attaquants qui évoluent au TP Mazembe.

Les Tanzaniens, dans leur ensemble, croient à un exploit de leur sélection contre la Côte d’Ivoire. Qu’en pensez-vous ?
Je dis simplement qu’un match de football reste un match de football. Et il y a souvent des surprises. C’est donc en connaissance de cause que je parle très souvent de concentration et d’application. Pour moi, chaque match a sa réalité et nous devons être prêts à chaque sortie et à chaque répétition. C’est le maillot de l’équipe nationale et nous devons nous battre à chaque fois pour ramener le maximum de points.

Quelle option allez-vous choisir pour cette opposition ?
C’est un match essentiel mais cela n’empêche qu’il faut respecter l’adversaire. L’équipe ivoirienne a des potentialités et elle doit pouvoir en profiter mais en respectant l’équipe qui est en face. C’est un match important et nous essayerons de les mettre en difficulté le maximum possible.

Gervinho revient après sa suspension. Pensez-vous qu’il sera au top pour ce match ?
Il est indiscutable qu’il revient d’une suspension et il vient de terminer une saison. C’est un joueur qui compte beaucoup dans notre dispositif. Et c’est bien de l’avoir avec nous qu’absent comme ce fut le cas la semaine dernière à Banjul.

Vous avez toujours parlé d’application et de concentration. Alors, le mercredi dernier, il y a eu une bagarre à l’entraînement entre Razack et Gosso. Quelle explication ? Pourquoi avoir gardé ces deux joueurs dans le groupe alors que de nombreux observateurs attendaient qu’ils soient suspendus?
Nous avons donné l’opportunité aux Ivoiriens de venir voir leur joueur à l’entraînement afin de les rapprocher de leur équipe nationale. Et un fait comme celui-ci qui n’a pas le droit d’être. C’est désolant car ce n’est pas cette image que l’équipe nationale entend véhiculer. Je n’ai pas vu arriver cette altercation et je suis navré. J’ai été joueur et nous sommes en fin de saison. Il y a la fatigue et aussi les places se disputent. Mais cela ne peut expliquer ce qui est arrivé. Car cela abîme l’image de ce maillot qui mérite plus de respect. Les supporters ivoiriens méritent plus de respect, c’est pour cela qu’il faudra faire les choses en temps et en heure pour ne pas aussi faire n’importe quoi.

Après Gervinho forfait face à la Gambie, il y a un maillon fort de votre équipe à savoir Tioté Cheick. Comment comptez-vous combler ce vide ?
Comprenez bien que nous n’avons pas Tioté Cheick qui est un joueur très important de notre dispositif. C’est un bosseur, un bagarreur et il a un cœur énorme. C’est vrai que le fait qu’il ne soit pas là, nous perdons un joueur important. Mais, il faut savoir que nous avons un effectif important. Et il y a deux joueurs importants que sont Gosso Gosso et Abdul Razack. Si nous les laissons à la maison, nous avons qui ? Cela explique aussi pourquoi avec l’absence de Tioté, on ne pouvait se payer le luxe de les laisser à la maison. Si on le fait, c’est comme on se tirait une balle dans les pieds. Nous avons Serey Dié et N’Dri Romaric. Donc, on tentera de mettre en place l’équipe la plus compétitive et équilibrée possible. En tout cas, celui qui jouera à la place de Tioté aura les capacités pour le remplacer valablement.

Quel sera l’objectif de ce match ?
Nous prenons match après match. Et après le coup de sifflet final du match contre la Tanzanie, on verra le résultat. Si on gagne, on sera très heureux et c’est ce que nous souhaitons. Dans le cas contraire, ce que je ne souhaite pas, on tirera les conséquences de ce qui n’a pas marché pour préparer le dernier match. Mais nous n’en sommes pas là. Moi, je suis très confiant et les joueurs, malgré la difficile fin de saison, sont très concentrés pour réussir ce match.

Interview réalisée par François Konan.

Envoyé spécial en Tanzanie

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires