Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

Riziculture
© Autre presse par District Autonome d’Abidjan

Riziculture
© Autre presse par District Autonome d’Abidjan




 Autres articles

Comment

Économie

Le district d’Abidjan initie 2000 ha de riz dans la sous-préfecture d’Anyama
Publié le dimanche 16 juin 2013  |  AIP


Riziculture
© Autre presse par District Autonome d’Abidjan
Riziculture : mission de prospection d’opérateurs économiques chinois à Iro-lamé dans la sous-préfecture d’Anyama.
Samedi 15 juin 2013. Anyama. Sur invitation du Gouverneur du District Autonome d’Abidjan M. Robert Beugré Mambé des universitaires chinois, experts en matière de production du riz, conduits par M. Wang Wenming, Président Directeur Général d’AFRICA INVEST.NET, se sont rendus sur les différents sites à exploiter.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le district d’Abidjan initie un projet de mise en valeur de 2.000 ha de riz irrigué dans quatre villages de la sous-préfecture d’Anyama, dans le cadre de l’autosuffisance en riz et de la lutte contre la pauvreté.

Avec l’appui du gouvernement chinois, les populations des villages d’Akoupé Zeudji, d’Ahoué et de Iro-Lamé, dans la sous-préfecture d’Anyama, bénéficiaires du projet, ont reçu samedi et dimanche le gouverneur du district autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, et des experts chinois en production du riz, conduits par M. Wang Wenming, président directeur général d’Africa Invest.net, spécialisée dans l’agroalimentaire, selon une note d’information de la direction de la communication du district parvenue à l’AIP dimanche.

Le gouverneur Beugré Mambé et ses invités se sont, à cette occasion, rendus sur les différents sites identifiés par les techniciens du district.

Accompagnant la délégation chinoise, M. Koffi Nicaise, Conseiller technique à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Chine, a dit toute la volonté des experts chinois d’accompagner la Côte d’Ivoire dans sa politique d’autosuffisance en riz, se félicitant de la qualité du sol qui est, selon lui, "pratiquement vierge avec un climat favorable à la culture du riz et l’abondance de l’eau, facteurs propices à une meilleure productivité en matière de riz".

"Vous savez que la population chinoise s’élève à plus d’un milliard et demi d’habitants, et les Chinois ne meurent pas de faim. Nous avons pu exploiter une petite partie de notre territoire pour nourrir cette population. C’est donc cette expertise que nous voulons transférer à nos frères de la Côte d’Ivoire pour que sur un sol d’une étendue assez limitée, l’on puisse nourrir le maximum de personnes. Et contribuer ainsi, par la même occasion au développement économique et social des populations dans la zone de compétence du district autonome d’Abidjan", a déclaré pour sa part le chef de délégation chinoise.

Ce projet de riziculture s’inscrit dans le cadre global des projets jeunes et femmes dans les 10 communes et les villages des trois sous-préfectures qui composent le district autonome d’Abidjan, a expliqué le Conseiller technique du gouverneur Mambé, chargé des projets de développement, Djamat Dubois.

Ce projet rizicole du district d’Abidjan bénéficie au plan local de l’expertise du Centre national de recherche agronomique (CNRA), de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) et de l’Office national de développement rizicole (ONDR).

D’un coût global de cinq milliards de F CFA, ces 200 projets vont créer plus de 3000 emplois directs en faveur des jeunes et femmes et concernent, en plus du domaine de la riziculture, la pisciculture, l’élevage, la production moderne de l’attiéké frais, dont l’une unité de production a été installée, il y a plus d’un mois, à Songon-Kassemblé, rappelle-t-on.

(Aip)

kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires