Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Clôture du New York Forum Africa : un fonds jeunes contre le chômage créé
Publié le mardi 18 juin 2013   |  Le Democrate




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Les trois jours d’échanges entre décideurs économiques et politiques internationaux ont débouché sur des mesures concrètes

En clôture de la 2ème édition du New York Forum Africa, qui s’est tenu dans la capitale gabonaise du 14 au 16 juin, le président Ali Bongo Ondimba, hôte de l’événement, a annoncé la création du Fonds « Train My Generation » pour la formation des jeunes dans des secteurs clés de l’économie africaine. Les trois jours d’échanges entre décideurs économiques et politiques internationaux ont débouché sur des mesures concrètes.

Au total plus de 1500 participants et 7 chefs d’Etat ont pris part à la deuxième édition du New York Forum Africa qui s’est tenu du 14 au 16 juin 2013 à Libreville au Gabon. Avec pour objectifs principaux la promotion d’un développement économique inclusif profitant aux jeunes africains, la création d’emplois pour le développement d’un tissu de PME africaines et la construction des partenariats gagnant-gagnant avec les investisseurs internationaux, la deuxième édition New York Forum Africa a été à la hauteur des espérances. «Aussi bien au niveau économique que politique des engagements concrets ont été pris », s’est réjoui Richard Attias, fondateur et organisateur du Forum. Des contrats de grandes envergures ont en effet été signés dans l’éducation, l’audiovisuel, l’aménagement urbain et l’agriculture. Un accord stratégique avec le géant suisse Gunvor du négoce pétrolier qui débutera dès septembre 2013 permettra particulièrement la création d’un hub énergétique sur toute la façade atlantique de l’Afrique.

Lors de l’allocution finale du New York Forum Africa 2013 (http://www.ny-forum-africa.com), en présence du Président ivoirien Alassane Ouattara, le président gabonais s’est félicité de voir « tous les indicateurs attester de la capacité du continent à construire son avenir et à être une attraction mondiale ». « Nous soutenons tous les projets qui s’intègrent à notre stratégie et à notre processus de développement ». Plaidant pour un combat sans concession contre la corruption, Ali Bongo Ondimba a souligné l’engagement du Gabon pour créer un environnement des affaires de classe internationale.

Un Fonds pour l’emploi de la jeunesse en partenariat avec la CEMAC et le New York Forum Institute

En écho aux propos prononcés dès la première journée par le fondateur et l’organisateur du Forum, Richard Attias (« si nous nous engageons avec tant de passion, c’est pour une seule raison : les jeunes africains »), le président Bongo Ondimba qui avait appelé les Africains à « être des acteurs et non plus des spectateurs » de leur développement, a annoncé la création du Fonds « Train My Generation » destiné à soutenir l’emploi de la jeunesse face à la montée préoccupante du chômage des jeunes en Afrique, en partenariat avec la Fondation « The New York Forum Institute » et de concert avec les Etats de la Cemac. Sur un total de 200 millions de dollars alloués à ce fonds, 50 millions de dollars seront mis à disposition par les pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac) : la décision a été prise lors du sommet extraordinaire convoqué à Libreville le 14 juin en marge du New York Forum Africa. Dans un domaine aussi stratégique pour le futur du continent, toutes les énergies seront mobilisées, du secteur privé aux institutions financières internationales.


Vers une intégration régionale bénéfique pour les citoyens et l’économie de la Cemac

Le sommet extraordinaire des 6 chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, République centrafricaine, République du Congo et Tchad), que le Gabon avait convoqué en marge du New York Forum Africa, avait également accouché d’une avancée majeure dans le long processus d’intégration régionale : le 1er janvier 2014 sonnera la fin des visas pour les citoyens gabonais, camerounais, équato-guinéens, centrafricains et tchadiens désirant voyager au sein de la Communauté. Une évolution importante, attendue par de nombreux commerçants et par les familles d’Afrique centrale. Pour les 6 chefs d’Etat, « le but est de créer de nouveaux débouchés pour que les prochaines générations puissent pleinement bénéficier de leur potentiel ». Ces deux initiatives politiques et économiques majeurs vont être aussitôt présentées au prochain sommet du G8 qui a débuté le 17 juin en Grande-Bretagne.

Rendez-vous est pris pour mesurer les avancées des initiatives engagées au prochain du New York Forum Africa 2014.

Distribué par l'Organisation de la Presse Africaine pour Richard Attias & Associates.

LIENS PROMOTIONNELS