Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Société

Gagnoa/ Les FRCI mettent en garde les déstabilisateurs
Publié le mercredi 19 juin 2013   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
«Trop c’est trop, nous n’allons plus tolérer les menaces des déstabilisateurs. Ils nous trouveront bientôt sur leurs chemins. S’ils ont envie de mourir, qu’ils viennent nous attaquer. On les attend de pied ferme.» Ces propos sont du lieutenant Diomandé Wassézé, commandant de la 3ème compagnie des FRCI de Gagnoa. Il les a tenus le 18 juin lors d’un entretien qu’il a eu avec des journalistes qui l’ont interrogé sur la situation sécuritaire de cette localité. L’intervenant a fait savoir qu’il « seront sans pitié pour tout ceux qui voudront attaquer la mère patrie à partir de la région du Goh». Il a par ailleurs noté que ses éléments sont mobilisés de jour comme de nuit pour faire échec au plan de ces rêveurs. Le lieutenant Diomandé a aussi révélé que l’indice de criminalité est actuellement en baisse dans cette ville. «Au début de la crise, il y avait assez de braquages et de meurtres à Gagnoa. Mais, nous sommes en mesure de vous dire aujourd’hui que cela a baissé», a indiqué l’officier militaire. Qui a félicité la population pour sa bonne collaboration avec les forces de l’ordre.

«Nous tenons à saluer l’esprit de paix de certains de nos chefs de villages et chefs de quartiers pour leurs implications dans la réduction de ce taux de criminalité. Ils nous démontrent chaque jour qu’ils sont des hommes de paix et cela nous fait plaisir. Nous les encourageons à évoluer dans ce sens», a souligné le commandant de la 3ème compagnie des FRCI de cette région. Il faut noter que les FRCI ont mis dans la nuit du 10 au 11 juin des assaillants aux arrêts dans la sous-préfecture de Sérihio. Ces individus détenaient sur eux des armes de guerre et des grenades. ils sont actuellement incarcérés à la maison d’arrêt et de correction de Gagnoa (MACG). Un instituteur du nom de Yazi, en fonction à l’Epp Barouhio, est aussi tombé dans les filets des forces de l’ordre pour complicité. Il a été transféré à la DST pour des besoins d’enquête .

Gervais Amany à Gagnoa


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS