Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2397 du 29/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Atteinte à la sûreté de l’Etat : sept militaires mis aux arrêts
Publié le samedi 29 juin 2013  |  Nord-Sud


Tribunal
© Ministères par PRISCA
Tribunal d`Abidjan Plateau: le procès du général Dogbo Blé et des militaires ex-FDS en cours
Mercredi 03 octobre 2012. Abidjan. Palais de justice du Plateau. Poursuite du procès du général Dogbo Blé et des militaires ex-FDS poursuivis pour les crimes commis pendant la période post-électorale


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Ils sont détenus dans les cellules de la police criminelle au Plateau. Les prévenus ont été mis aux arrêts jeudi dernier par les hommes du commissaire Niagne Honoré, directeur de la police criminelle. Ils ont été auditionnés hier après-midi, sous la direction d’un officier de police, pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Il s’agit de Guéhi Narcisse, de Lorougnon Richard, tous deux miliciens et membres de l’ex-Groupement des patriotes pour la paix (Gpp, dirigé par Touré Zeguen, en exil au Ghana, ndlr), de Mambo Salomon, militaire déserteur, de Brou Kouadio Lambert, militaire à la première région militaire en service à la Tour A au Plateau. A ces quatre éléments, il faut ajouter Boza Séri Jean-Baptiste, en service au ministère de la Défense et Gnafoua Séri Armel, militaire du rang. Quant à la septième personne, elle a été arrêtée hier matin par les éléments du capitaine Adama ; mais son identité ne nous a pas été relevée. Les faits. Mambo Salomon a été mis aux arrêts la semaine dernière, à la suite d’une attaque à main armée. Il a été accusé par Guéhi Narcisse et Lorougnon Richard d’être leur complice dans un vol en réunion à main armée, au domicile d’un diplomate accrédité en Côte d’Ivoire. Ce jour-là, plusieurs objets de valeur ont été dérobés dont des montres qui portent les initiales du nom du diplomate. Dans le souci de retrouver ses biens, celui-ci saisit la police criminelle. Après plusieurs jours d’enquête, Guéhi Narcisse est appréhendé à Treichville avec la montre en question. Il est cuisiné par les services de police avant de passer aux aveux, en citant le nom des ses complices. Il conduit alors les policiers dans la cachette où se trouve Mamba Salomon qui est le coordinateur d’un projet d’attaque. Sur les lieux, des limiers de la police criminelle découvrent deux kalachnikovs et une caisse de munitions. Mambo est vite identifié comme un ancien militaire déserteur. Cuisiné, il fait des révélations sur le coup que lui et ses hommes préparaient, en liaison avec le colonel Gouanou, exilé au Ghana. «Je travaille avec le colonel Gouanou. C’est sur ses instructions que nous sommes rentrés pour renverser le pouvoir d’Abidjan. Nous avons fait venir à Abidjan plusieurs mercenaires libériens. Ils sont en attente dans différentes communes de la capitale économique. Les militaires qui sont avec moi, ce sont les chefs des différents groupes que nous avons formés depuis le Ghana », a révélé Mambo Salomon, lors de son transfert à la brigade criminelle, une unité de la police criminelle. Les enquêtes sont ouvertes pour mettre la main sur le reste de groupe.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires