Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1127 du 1/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Bouaké / 6 ans après l’attentat contre l’avion de Guillaume Soro : Les victimes commémorées
Publié le mardi 2 juillet 2013  |  Le Mandat


Images
© Ministères par Guy Lasme
Images d`archives : des images inédites de l’attentat contre l`avion du Premier ministre Soro Guillaume
Vendredi 29 juin 2007. Bouaké. Des inconnus ouvrent le feu sur l`avion du Premier ministre Soro Guillaume au moment ou il se pose sur le tarmac.


 Vos outils




Jour de recueillement et de commémoration en mémoire des victimes de l’attentat perpétré contre l’avion, transportant Guillaume Soro le samedi 29 juin 2013, à l’aéroport de Bouaké. C’était en présence du ministre de la Promotion de la jeunesse et des Sports et Loisirs, Alain Lobognon, du préfet de région Konin Aka, des chefs coutumiers, religieux et de communautés. Cette attaque a fait 4 morts et 9 blessés. ‘‘Le reste ayant échappé de justesse à l’attaque que venait de subir le Fokker 100’’, a raconté l’un des rescapés de cet attentat. Le ministre Alain Lobognon, lui-même un des rescapés de cet attentat a expliqué à tout le monde que les victimes sont mortes à la tâche. ''Le 29 juin doit symboliser une date repère, et le départ de la Démocratie et rappelle aux Ivoiriens le souvenir de la préservation de la paix et la démocratie en Côte d'Ivoire. Les victimes sont mortes à la tâche au champ d'honneur, elles qui étaient en mission pour la paix '', a-t-il indiqué. Par ailleurs, Inza Diomandé a fait cas de l’indemnisation des victimes. Selon lui, il revient à l’Etat de Côte d’Ivoire de procéder au dédommagement de toutes ces victimes afin de les soulager, aussi bien moralement que financièrement. Aussi, des prières ont-elles été dites à l’endroit des morts et des blessés en présence de leurs parents, amis et proches, le dimanche dernier, lors d’une messe qui leur a été destinée. Bien avant, une gerbe de fleurs a été posée au lieu où l’avion a enregistré les premières déflagrations de tirs. Pour rappel, le vendredi 29 juin 2007, sur le tarmac de Bouaké en plein atterrissage aux environs de 10h30mn que les premières détonations de fusils ont atteint l’avion transportant les 36 passagers parmi lesquels le Premier ministre Guillaume Soro, en mission pour l’installation du corps judiciaire. Marquant le retour progressif de l’administration dans les zones ex-CNO.

DH De Brazza

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires