Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Adoubé au Nord, Alassane Ouattara, superstar dans la presse ivoirienne
Publié le mercredi 3 juillet 2013  |  Agence de Presse Africaine


A
© Reuters
A man looks at newspapers in Abidjan on November 1, 2010 following presidential elections ballot closures yesterday.
A man looks at newspapers in Abidjan on November 1, 2010 following presidential elections ballot closures yesterday. The people of Ivory Coast on Monday awaited the outcome of a presidential poll, after a historic and peaceful vote in which they had a free choice among candidates and turned out in large numbers. President Laurent Gbagbo`s mandate ran out in 2005, but the 65-year-old postponed the election six times because of problems with the electoral register and over the question of the disarmament of the FN. Journaux et presse


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Président ivoirien, Alassane Ouattara qui effectue depuis mardi une visite d’Etat d’une semaine dans le Nord du pays, est présenté comme une "superstar" dans la presse ivoirienne parue mercredi sur l'ensemble du territoire national.

"Le Chef de l'Etat dans les Savanes, communion totale" affiche en Une, Fraternité Matin, le quotidien pro gouvernemental, présentant en arrière plan une image du bain de foule du Président Alassane Ouattara à son arrivée à Korhogo, la capitale du district des Savanes, et une autre image qui démontre de l'atmosphère euphorique qui régnait hier dans cette cité du Poro.

Selon Le Nouveau Réveil, il s'est agit tout simplement du ''retour triomphal'' du Président Alassane Ouattara au "bercail". Le même journal ajoute: le ''capitaine ADO (Alassane Dramane Ouattara) dans son eau !".

Revenant sur les décisions qui ont été prises au cours du Conseil des ministres tenu à la Préfecture de Korhogo, ce quotidien annonce que les ''Conseils régionaux sont sous pression".

Enfin, Le Nouveau Réveil, signale au passage que "Ouattara soulage les producteurs" de coton et d'anacarde.

"Le retour du fils prodige", écrit Nord-Sud qui reprend ADO en ces termes : "je suis venu dire que le pays est au travail".

Le quotidien, L'Expression se penche quant à lui sur l'hystérie dans laquelle le premier des ivoiriens a été accueilli dans sa région d'origine et écrit à sa Une "Ouattara accueilli dans la liesse populaire".

Le Temps, journal proche de l'opposition ivoirienne, ne voit pas les choses de cette manière et s'est plutôt intéressé à un autre angle de cette visite. Il affiche : "Ouattara dans son camp Boiro du Nord", en référence à la détention de certains dignitaires de l'ex-régime, dans cette partie du pays.

L'ex-Président Laurent Gbagbo, lui-même avait passé huit mois en résidence surveillée à Korhogo (633 km au Nord d'Abidjan), avant d'être transféré à la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, le 29 novembre 2011.

Pour ce journal, cette visite traduit "la célébration de la prison et de la torture". Le confrère tranche en ces mots : "que d'accidents et d'incidents" qui émaillent cette tournée du Chef de l'Etat.

A la veille de son arrivée dans le district des Savanes, un cortège officiel a essuyé une attaque d'individus armés non identifiés dans la localité de Kong, (village de M. Ouattara), causant la mort à un gendarme, et deux autres blessés.

A ce sujet L'Inter révèle que des ex-combattants préparent un coup dans la foulée des soulèvements répétés des démobilisés.

L'absence à cette visite du Commandant Martin Kouakou Fofié, ex-Chef rebelle qui contrôle militairement la région de Korhogo, a également attiré l'attention des journalistes qui n'ont cessé de spéculer sur cette situation.

LG Infos note à ce propos que le ''Commandant Fofié Kouakou est introuvable" alors que L'Expression pense savoir les raisons de cette absence. A l'en croire en substance, Fofié Kouakou, aujourd'hui Commandant de la Compagnie territoriale de Korhogo, serait en congé maladie.

Le Commandant Martin Fofié Kouakou est sous le coup d'une sanction des Nations-Unis de même que les deux pro-Gbagbo que sont Charles Blé Goudé et Eugène Djué. Interdits notamment de voyager à l’extérieur du pays, ils sont accusés d'avoir fait obstruction à la paix en Côte d'Ivoire.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires