Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1130 du 4/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Université Nangui Abrogoua/ Grève de la Fesci : les instigateurs absents des lieux au 2 ème jour
Publié le jeudi 4 juillet 2013  |  Le Mandat


Prix
© Ministères par FN
Prix de la recherche : Pr Ouattara Tiona, lauréat de la 9ème édition
Vendredi 18 janvier 2013. Abidjan. Amphi C de l’Université Nangui Abrogoua d’Abobo-Adjamé. Le Professeur Ouattara Tiona, Directeur de recherche à la faculté d’Histoire de l’Université Félix Houphouët Boigny, lauréat de la 9ème édition du prix de la recherche au titre de l’année 2012


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les Fescistes fuient la presse.
Même s’ils avaient annoncé braver la mise en garde de Lacina Coulibaly, vice-président de l’Université Nangui Abrogoua, les faits traduisent une autre réalité. Les instigateurs de la grève étaient, pour la journée d’hier, absents des lieux. De toute évidence, le dispositif de sécurité impressionnant déployé aux alentours de ce temple du savoir ne pouvait que dissuader les grévistes. Aucun mouvement visant à perturber les cours n’a été observé. Présents sur les lieux, les étudiants que nous avons rencontrés disent ne pas être informés d’une éventuelle grève. Et même si grève, il y a, ils ne savent pas les mobiles réels de cette décision des responsables de la section Fesci de l’Université Nangui Abrogoua. Un des responsables que nous avons joint au téléphone, répondant au nom Zekré Esmel, a sèchement refusé de se prononcer sur la question tant qu’il ne nous rencontrait pas. Pourtant nous étions sur les lieux et lui très loin de l’Université Nangui Abrogoua. Et même le secrétaire national de la Fesci, Augustin Mian a poliment refusé de répondre à notre soif d’avoir sa part de vérité sur cette énième grève dont une de ses sections revendique. « Je suis en entretien. Pouvez-vous me rappeler dans 40 mn », a-t-il signifié. Mais après plusieurs tentatives et deux heures après, c’est une autre voix au bout du fil qui nous demande de rappeler. Les grévistes revendiquaient l’amélioration de leur condition de travail, notamment la délivrance de carte d’étudiant, la suppression du paiement de l’équivalence de l’Ecole préparatoire aux sciences de la santé (Epss) à l’UFR Sciences de la nature, l’équipement de la bibliothèque, des salles informatiques et de travaux pratiques en matériel. Une chose est sûre, cette première sortie de la Fesci depuis le départ nouveau est un véritable fiasco.


F.TAKY

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires