Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Filière porcine : Un besoin de 4,8 milliards pour sa relance (officiel)
Publié le lundi 15 juillet 2013  |  AIP


Conférence
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Conférence de presse du Président de la République à Korhogo
Lundi 8 juillet 2013. Korhogo. Au terme de sa viste dans le district des Savanes, le Président Alassane Ouattara échange avec les journalistes au cours d`un point de presse. Potho: Kobenan Kouassi Adjoumani,ministre des Ressources animales et halieutiques.


 Vos outils




Abidjan,Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, estime à 4,8 milliards de FCFA le coût du financement du plan de relance de la filière porcine.

Le ministre des Ressources animales et halieutiques a fait cette annonce en prélude à l'organisation des premières journées ivoiriennes de la viande du porc et des produits dérivés (JPORCCI) prévues pour les 17 et 18 juillet à la Caistab, au Plateau.

Selon le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, la filière a besoin d'être relancée après la peste porcine survenue en Côte d'Ivoire en 1996.

Ce montant va servir respectivement à l'amélioration génétique des races porcines exploitées, d'un coût de 2,472 milliards de FCFA, au repeuplement des élevages (1,1 milliard de FCFA), à la réhabilitation de l'abattoir SIVAC (456 millions de FCFA), à la rénovation des points de vente Gaby (160 millions de FCFA) et à l'appui aux organisations professionnelles, pour 45 millions de FCFA, a-t-il indiqué.

"Cette relance sera soutenue par le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (Firca) à travers la Banque mondiale, et la mise en place d'un fonds de garantie et d'appui aux acteurs", a-t-il expliqué.

En outre, le ministre des Ressources animales et halieutiques, tout en relevant l'apport de 80% en viande porcine de l'extérieur dans le besoin du pays, a promis de promouvoir les différentes professions liées à la filière porcine et le soutien aux différents acteurs pour combler le déficit en la matière.

Près de 2000 participants sont attendus aux journées de promotion de l'élevage, de la transformation et de la vente de viande de porc, prévoit-on.

(AIP)

Ik/kkp/kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires