Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Paul Koffi Koffi indique les réformes opérées au sein de l’armée
Publié le jeudi 1 aout 2013  |  AIP


Formation
© Abidjan.net par PRISCA
Formation militaire: sortie de la 27ème promotion de militaires à Akouédo, baptisé promotion Roger N`Guessan en présence du ministre délégué à la défense Paul Koffi Koffi et de plusieurs personnalités
Vendredi 10 mai 2013. Akouédo


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Yamoussoukro - Lors de la double cérémonie de sortie de la 43ème promotion Soro Kigbafori Guillaume et de baptême de la 44ème baptisée Ali Bongo, le ministre de la Défense, Paul Koffi Koffi a relaté, jeudi à l’Ecole des forces armées (EFA) de Zambakro (Yamoussoukro), quelques réformes intervenues au sein de l’armée ivoirienne.

Cette double cérémonie de baptême de la 44ème promotion Ali Bongo, du nom du Président de la République du Gabon avec pour parrain le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, et de remise d’épaulettes à la 43ème promotion du nom du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Soro Kigbafori Guillaume, a servi de cadre au ministre de la Défense pour faire ces révélations sur la réforme.

"Le Président de la République de Côte d’Ivoire, chef suprême des armées, SEM Alassane Ouattara, a envisagé des réformes majeures dans tous les secteurs pour faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020", a souligné le ministre.

"Nous nous sommes engagés à la reforme de l’armée, oeuvre de longue haleine dans le cadre de plus globale de celle du secteur de sécurité. Nous venons d’achever l’élaboration des textes qui régissent l’organisation de la défense, le commandement des forces, le statut, la carrière des militaires et le profil des postes, la formation, la retraite, etc.", a-t-il ajouté.

Il a indiqué que ces réformes se rapportent aux centres d’instruction pour les militaires du rang en vue de renforcer la formation commune de base et la discipline, l’Ecole militaire préparatoire technique (Empt) de Bingerville qui enregistre pour la première fois l’entrée de jeunes filles pour la rentrée 2013-2014, et l’ouverture des classe préparatoires dès la rentrée 2014-2015.

Selon le ministre, la reforme de l’Ecole de formation des sous-officiers d’active (Ensoa) avec la prise en compte des spécialités, la reforme de l’EFA pour en faire une école à vocation régionale d’officiers de premier degré en vue de former des officiers de la première génération avec des critères de sélection plus renforcés et des spécialités plus diversifiées, sont au nombre des réformes entreprises.

"Cette reforme rentrera en vigueur dès la prochaine rentrée 2013-2014 avec les formations supérieures de 2ème degré notamment le diplômé d’Etat-major et de l’école de guerre à vocation régionale, la mise en place d’un institut des hautes études stratégiques de défense", a-t-il expliqué.

M. Koffi a révélé qu’il y aura, en 2014, le premier cours expérimental, les centres de reconversion pour officiers, sous-officiers et militaires du rang à leur retraite pour qu’ils puissent réintégrer la vie sociale. Il y aura aussi les écoles de spécialités notamment les commissariats, la logistique, la santé, la magistrature, entre autres.

Cette double cérémonie a vu la sortie de 162 stagiaires dont 123 de la 43ème promotion Soro Kigbafori Guillaume, 26 médecins officiers avec grade de lieutenants et de 13 autres issus du test d’aptitude au grade d’officier (TAGRO) avec grade de sous-lieutenants.

La promotion Soro qui compte de 123 officiers d’active et comprend 116 Ivoiriens, deux Béninois, deux Maliens et trois Togolais. On y trouve quatre jeunes filles, trois Ivoiriennes et une Togolaise. M. Soro a passé le flambeau à la 44ème promotion Ali Bongo.

"Soyez des officiers d’honneur à l’image des personnalités dont vous portez le nom et que vous avez choisies comme marraine", a conseillé le ministre Paul Koffi Koffi qui a rappelé aux officiers sortants leur droits et devoirs envers leurs pays respectifs.

L’EFA basée à Bouaké depuis 1963 a été délocalisée à Abidjan en 2002 puis à Zambakro en 2005 à l’éclatement de la crise militaro-politique ivoirienne, rappelle-t-on.

(Aip)
zgrp/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires