Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Accra (Ghana): Les acteurs agricoles africains s’imprègnent de l’expérience du FIRCA et du PPAAO-Côte d’Ivoire
Publié le vendredi 2 aout 2013  |  Ministères


Coopération
© Ministères par DR
Coopération : Les acteurs agricoles africains s’imprègnent de l’expérience du FIRCA et du PPAAO-Côte d’Ivoire
Accra (Ghana). Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest Côte d’Ivoire (PPAAO- Côte d’Ivoire), programme coordonné par le FIRCA ont pris part à la 6ème Semaine Africaine des Sciences Agricoles et à l’Assemblée Générale du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA) du 15 au 20 juillet 2013 au Centre International de Conférence


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest Côte d’Ivoire (PPAAO- Côte d’Ivoire), programme coordonné par le FIRCA ont pris part à la 6ème Semaine Africaine des Sciences Agricoles et à l’Assemblée Générale du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA) du 15 au 20 juillet 2013 au Centre International de Conférence d’Accra au Ghana.

Avec pour thème principal « l’Afrique nourrit l’Afrique grâce aux sciences et aux innovations agricoles », la 6ème Semaine Africaine des Sciences Agricoles a été une plateforme d’échanges et de partage d’expériences entre les acteurs du développement agricole du continent.

Plus de 800 participants, venus de toute l’Afrique ont passé en revue les progrès réalisés depuis la 5ème Semaine des Sciences Agricoles et défini le programme régional africain pour les trois (3) années à venir.

Plusieurs sessions parallèles et plénières axées autour de quatre (4) sous-thèmes, (i) l’éducation et le développement des ressources humaines pour permettre à l’Afrique de se nourrir elle-même, (ii) les innovations visant à améliorer la résilience, (iii) aller au-delà de la concurrence pour collaborer, (iv) le financement et l’investissement innovants dans l’agriculture, ont permis aux participants de développer de nouvelles stratégies pour la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire en Afrique.

La question du financement a été traitée de façon spécifique par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole (CORAF/WECARD), coordonnateur régional du PPAAO/WAAPP, qui a organisé un évènement parallèle autour du thème principal « un modèle pour l’investissement durable dans la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest et du Centre : le cas du PPAAO/WAAPP ». Cet évènement parallèle a été un moment fort de concertation entre les acteurs du monde agricole de l’Afrique de l’Ouest et du Centre en vue du renforcement de leurs relations pour le développement agricole de leurs pays respectifs.

La Côte d’Ivoire a présenté son modèle de financement de la filière du progrès par la voix de M. ATSIN Léon, Directeur Exécutif Adjoint du FIRCA sous le thème « le FIRCA, un modèle pour l’investissement agricole en Côte d’Ivoire ». Ce modèle ivoirien a suscité l’intérêt des participants ; bon nombre de pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont exprimé le besoin de s’inspirer du modèle de la Côte d’Ivoire pour la mise en place d’outil de financement similaire dans leurs pays respectifs.

Par ailleurs, le Marché des innovations a été le lieu d’exposition des innovations agricoles. Ce Marché vise à faire connaître et partager les innovations prometteuses réalisées par chaque acteur africain de recherche. Pour ce faire, le FIRCA et le PPAAO-Côte d’Ivoire ont exposé leurs acquis majeurs. Il s’agit, entre autres, pour le FIRCA, du modèle d’investissement agricole ivoirien et pour le PPAAO/WAAPP-Côte d’Ivoire des acquis du Centre National de Spécialisation sur la Banane Plantain, notamment les techniques de production du matériel végétal et de transformation de la banane plantain. Ainsi, des mets confectionnés à partir de farine de banane plantain (Cake, madeleines, cookies, croquettes…) ont fait l’objet de présentation et de dégustation.

Des producteurs agricoles ivoiriens, utilisateurs finaux des technologies générées, ont pris une part active aux travaux et ont pu échanger avec leurs homologues de divers horizons.

Le service communication

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires