Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Une délégation du Projet Initiative du Cajou Africain (iCA) rencontre l’ARECA.
Publié le vendredi 2 aout 2013  |  Ministères


Une
© Autre presse par DR
Une délégation du Projet Initiative du Cajou Africain rencontre l`ARECA.
Photo : Echange entre Mme Rita Weidinger, Directrice exécutive de l`ICA et M. Sanogo Malamine, Directeur exécutif de l`Areca.


 Vos outils




Dans le cadre de la deuxième phase du Projet Initiative du Cajou Africain (iCA), une mission conduite par Mme Rita Weidinger, Directrice Exécutive dudit projet, a séjourné en Côte d’Ivoire du 21 au 30 juillet 2013. Les autres membres de la délégation sontMme Adzanyo Mary, Directrice Secteur Privé, iCA Ouagadougou et Monsieur Manigui Soulé, Chef Unité d’informations iCA Accra.L’objectif principal du Projet vise à contribuer à l’amélioration de la profitabilité et de la compétitivité de la chaine de création de valeur relative au cajou en Côte d’ Ivoire, au Burkina Faso, au Bénin, au Ghana et en Mozambique pour une durée de quatre ans. Le projet est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates et le Gouvernement Allemand.
La motivation de la présente mission réside dans le fait que pratiquement la moitié des producteurs du projet iCA se trouve en Côte d’Ivoire et comment le projet pourrait établir des partenariats avec des institutions nationales pour la mise en œuvre de la phase 2 du projet
L’objectif principal de la mission est de capitaliser les acquis de la phase 1 et sensibiliser les acteurs et l’Administration pour une plus grande implication de la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de la phase 2 dudit projet.La visite des unités industrielles encadrées par l’iCA a constitué la deuxième partie de la mission.
Les acquis de la mission peuvent se résumer comme suit :
L’Autorité de Régulation du Coton et de l’Anacarde (ARECA) en concertation avec la Deutsche Gesellschaftfür Internationale Zusammenarbeit (GIZ) a apporté son appui pour l’organisation des rencontres à Abidjan avec l’Administration, les Partenaires Techniques et Financiers (Banque Mondiale, ONUDI, AFD, etc) et les structures d’encadrement et de recherche (CNRA, ANADER, FIRCA) de la filière anacarde.
Les délégations régionales de l’ARECA ont également apporté leur assistance à la mission pour les visites d’unités industrielles de cajou dans les villes de Korhogo, Bouaké, Bondoukou et Odienné.
Le Directeur Exécutif de l’ARECA, Monsieur SANOGO Malamine a accordé au siège de l’ARECA aux II Plateaux Vallon, une audience à la délégation en vue de s’accorder sur les modalités pratiques du suivi des activitésdu projet iCA en Côte d’Ivoire par son Institution.
Les différentes séances de travail de la mission ont permis à la délégation de présenter le fonds de contrepartie de l’Initiative du Cajou Africain.Ce fonds constitue le seul et modèle unique de partenariat public-privé pour la filière anacarde au niveau mondial.L’annonce du deuxième appel de fonds de subvention de contrepartie de cajou s’étend du 19 juillet au 19 août 2013.Les bénéficiaires sont les industriels, des organisations de producteurs, les acheteurs et/ou détaillants ainsi que des Instituts de rechercheet de vulgarisation.
La mission a participé également aux travaux du groupe de travail sur l’industrialisation de la filière anacarde en vue des préparatifs de l’Atelier sur le document d’opérationnalité de la réforme des filières coton et anacarde qui se tiendra en septembre 2013 à Yamoussoukro.Comme recommandation, elle a préconisé à l’Etat de Côte d’Ivoire de prendre des mesures incitatives pour donner une impulsion à la transformation de la noix de cajou et de ses produits dérivés.
La mission a, durant toutes ses rencontres, invitéles opérateurs, les structures d’appui et les Bailleurs de fonds à la participation à la prochaine Conférence Annuelle de l’Alliance Africaine de Cajou (ACA). Initialement prévue à Lagos au Nigéria, la conférence se tiendra à Accra au Ghana du 16 au 19 septembre 2013 à MovenpickAmbassadorHotel.
Cette manifestation constitue le plus grand évènement annuel du cajou au monde. Elle compte enregistrer la participation de plus de 600 acteurs provenant des producteurs, des industriels, des importateurs d’amandes, des exportateurs, des détaillants, des prestataires de service, les fabricants de machines et les représentants des Gouvernements.
L’organisation pratique de la conférence comprend les présentations en plénière des expériences des pays producteurs de noix de cajou et importateurs d’amandes. Le deuxième volet « Festival Mondial du cajou 2013 » est une plate-forme unique pour faire des affaires, échanger sur les meilleures pratiques et apprendre d’experts du monde entier. La troisième partie relative à « l’Expo Mondial du Cajou 2013 » offre des opportunités de rencontrer des fabricants de machine et des prestataires de services.
La Côte d’Ivoire est aujourd’hui le premier exportateur mondial et le deuxième pays producteur mondial de noix de cajou. Le poste de vice-président de l’ACA est occupé par le Président de l’Association des exportateurs de noix de cajou de Côte d’Ivoire. Ainsi, les opérateurs, les promoteurs, l’Administration, les Banques, les Autorités portuaires, les Transitaires et tous ceux qui souhaiteraient investir dans la filière anacarde sont invités à participer à la conférence 2013 de l’ACA qui se déroulera du 16 au 19 septembre 2013 à Accra, Ghana.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires