Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

Ecole
© Ivoire-Presse par DR

Ecole
© Ivoire-Presse par DR




 Autres articles

Comment

Société

Assemblée générale élective du Syconad-ci : Célestin Serey Doh, Secrétaire général : “Un syndicat qui ne renouvelle pas ses instances se meurt”
Publié le samedi 3 aout 2013  |  Ministères


Ecole
© Ivoire-Presse par DR
Ecole nationale des Douanes: Assemblée générale élective du Syndicat de la Coordination nationale des agents des Douanes (Syconad-ci) à l`invitation de Célestin Serey Doh, Secrétaire général
Vendredi 2 Aout 2013. Abidjan. Ecole nationale des Douanes. Assemblée générale élective du Syndicat de la Coordination nationale des agents des Douanes (Syconad-ci) à l`invitation de Célestin Serey Doh, Secrétaire général


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan. Ce vendredi 2 Aout 2013 s’est tenu à l’Ecole des Douanes, une Assemblée générale élective du Syndicat de la Coordination nationale des agents des Douanes (Syconad-ci). Nous vous proposons en intégralité l’allocution prononcée par son Secrétaire général, Célestin Serey Doh




- Monsieur le Représentant de Madame la Ministre auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des Finances, Marraine de la cérémonie qui nous réuni en ce jour du vendredi 02 Août 2013 ;

- Monsieur le Directeur Général des Douanes, Président de ladite cérémonie,

- Monsieur le Secrétaire Général de l’UGTCI, Centrale Syndicale à laquelle appartient le SYCONADCI, notre syndicat,

- Monsieur le Président de la Coordination des Syndicats du Ministère de l’Economie et des Finances (COSYMEF-CI)

- Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux des syndicats frères du Ministère de l’Economie et des Finances,

- Mesdames et Messieurs les Responsables des Associations et Structures Sociales au sein de la Direction Générale des Douanes,

- Messieurs les Délégués Régionaux du SYCONADCI, Messieurs les membres du comité d’organisation, Chers camarades de lutte et très Chers invités,
Nos premiers mots de remerciements vont particulièrement à l’endroit de Madame la Ministre Auprès du Premiers Ministre chargé de l’Economie et des Fiances, pour l’effort qu’elle a bien voulu faire, malgré son calendrier très chargé en acceptant de parrainer cette auguste Assemblée Générale Elective du SYCONADCI,
Peut-on parler de la Douane sans se référer à son premier responsable ? Cette interrogation nous amène à exprimer notre reconnaissance et notre gratitude au Directeur Général des Douanes qui, dans sa gestion a mis au premier plan, entre lui et les syndicats, les échanges dans un cadre fraternel et cordial. Ce qui a d’ailleurs permis à tout observateur averti de constater le calme que connait notre administration et la franche collaboration qui existe entre la Direction Générale et les structures syndicales, Monsieur le Directeur Général, soyez-en remercié et surtout pour avoir accepté de présider cette cérémonie en dépit de vos nombreuses occupations. Cela démontre une fois de plus le talent de fin manageur dont vous avez jusque là fait montre dans la gestion de l’institution douanière.
Que dirons-nous du premier responsable de notre Centrale Syndicale, l’UGTCI ? Monsieur, le Secrétaire Général de l’Union Générale des Travailleurs de Côte d’Ivoire, vous nous direz sans nul doute que vous ne faites que votre devoir ; celui de nous assister et de nous accompagner dans toutes nos activités. Mais, sommes-nous la seule structure que vous dirigez ? Pendant que chacune des structures officiant au sein de la Centrale vous réclame, vous avez sans détours accepté d’être aux côtés du SYCONADCI, c’est-à-dire des Douaniers de Côte d’Ivoire. Votre présence à nos côtés est une marque de reconnaissance quant à l’importance que revêt les Douanes Ivoiriennes pour notre pays et particulièrement du SYCONADCI au sein de la structure que vous dirigez. Mille fois merci d’être venu, camarade.
Enfin, nos remerciements à tous nos camarades Secrétaires Généraux des syndicats frères du Ministère de l’Economie et des Finances, au nouveau Président du Conseil d’Administration de la MUGEF-CI et toute son équipe dont nous faisons partie ; Merci à tous ceux qui ont répondu à notre appel. Cette marque d’amitié et de sympathie démontre que le SYCONADCI peut compter sur vous.
Monsieur le Représentant de Madame la Ministre, Marraine de la cérémonie, nous avons décidé de la tenue de cette Assemblée Générale Elective dans le seul but de ne pas perdre l’efficacité dans la lutte que nous reconnait notre base. Raison pour laquelle, nous avons édité ce slogan : “un syndicat qui ne renouvelle pas ses instances se meurt”. Ainsi, il nous sera donné de faire notre bilan à mi-parcours afin de poser un diagnostic fiable qui nous permettra d’aller de l’avant pour le bonheur des Douaniers de Côte d’Ivoire.
Monsieur le Représentant de Madame la Ministre, depuis que notre Directeur Général a pris les rênes de notre administration, son équipe et lui ayant montré les dispositions idoines de la franche collaboration, notre syndicat a décidé d’adopter une nouvelle ligne de conduite : celle de tourner le dos aux grèves intempestives et d’aller dans le sens des échanges et discussions en vue d’aboutir à des solutions efficientes qui puissent permettre à l’administration d’avancer. Ayant trouvé en face de lui une équipe prête à échanger lorsqu’il se pose un problème, le SYCONADCI ne s’est pas fait prier pour jouer le rôle qui lui incombe. Ce qui nous a amené l’année dernière, Monsieur le Représentant à organiser une tournée nationale ; Tournée au cours de laquelle nous avons pu répertorier les problèmes que vivent les Douaniers de Côte d’Ivoire. Pour permettre à notre Directeur Général d’avoir une lisibilité claire de ce à quoi il doit s’attendre comme problème à solutionner, le SYCONADCI lui a remis des copies de comptes rendus, des Compacts Disques (CD) des films et des albums photos de nos différentes tournées dans les cinq (05) Directions Régionales que compte la Douane. Le constat qui ressort de notre tournée nationale, est qu’il se pose un réel problème d’infrastructures surtout, pour les Bureaux de Douanes de l’intérieur. Il s’agit pour les uns et les autres de problème de logement, de locaux pour exercer, d’électricité, de moyens de communication et d’eau potable.
Cher Représentant, souffrez aujourd’hui que le SYCONADCI par ma voix, soit l’avocat du Directeur Général qui est Douanier, donc notre militant.
La doléance que nous voudrions bien faire à cet effet, est de mettre sur pied un budget pouvant permettre à notre premier responsable de trouver un remède à ces maux.
Monsieur le représentant de Madame la Ministre, c’est peut être la toute première fois que, de façon officielle qu’un syndicat se joue les avocats du patron. Nous le faisons aujourd’hui en toute responsabilité parce que l’homme, c’est-à-dire le Directeur Général le mérite. Par le passé, l’on assistait à une multitude de grèves en Douanes, et cela sur trois questions essentielles que sont : la stabilité du taux du travail extra légal qui n’était pas du goût des Agents ; le retard du paiement des remises trimestrielles et l’épineuse question de l’assurance maladie.
Aujourd’hui, l’ensemble des Agents apprécie à sa juste valeur la gestion du produit du Travail Supplémentaire (TS) ; les primes trimestrielles, même si les Douaniers attendent quelque chose à ce niveau, sont payées dans les délais que nous nous sommes prescrits. Quant à l’épineuse question d’assurance maladie, que la Direction Générale souffre que je sois celui-là qui dévoile peut-être un secret ; car il ne me revenait pas de l’annoncer. D’ici peu, les Douaniers de côte d’Ivoire seront fiers d’avoir un hôpital digne qui fasse plaisir et honneur à la corporation. Aussi ne sommes-nous pas entrain de mettre en place la mutuelle des Agents des Douanes de Côte d’Ivoire ? Mutuelle que les syndicats des Douanes ont appelé de tous leurs vœux.
Monsieur le représentant de Madame la Ministre, après tout ce commentaire, nous aurions pu dire que la lutte syndicale ne mérite plus la peine d’être menée en Douane parce que le Directeur Général se fait fort d’apporter des solutions aux problèmes qui se posent à lui, et relèvent de sa compétence.
Les douaniers, depuis votre nomination à la tête de leur Ministère, vous ont promis de travailler dans le calme sans grève aucune. Nous avons tenu parole et l’ambiance au sein de l’administration fait bon enfant.
Monsieur le Représentant de Madame la Marraine, cette année, alors que le Directeur Général et ses éléments que nous sommes étions entrain de faire d’énormes sacrifices pour réunir les 1 175 000 000 000 FCFA demandé par l’Etat de Côte d’Ivoire, on nous demande encore, oui encore, de fournir un effort supplémentaire, celui de rechercher 40 000 000 000 FCFA de plus. Nous devons désormais collecter la somme de 1 215 000 000 000 FCFA.
Pour y parvenir, le Directeur Général de notre institution a demandé aux Agents un dépassement de soit, l’acharnement des douaniers au travail à telle enseigne que nous ne connaissons plus de samedis ni de dimanches comme jours de repos. Vous constatez que même les patrons des douaniers ne quittent désormais leurs bureaux qu’entre 20 heures et 21 heures, heures qui sont en réalité au delà des heures imposées par la fonction publique. Les douaniers ne dorment plus, tout simplement parce qu’ils ont peur de faillir à leur devoir qui consiste à atteindre l’objectif de recette imposé par l’Etat de Côte d’Ivoire.
Monsieur le Représentant de Madame la Ministre, veuillez insister auprès de notre Maman, afin qu’elle puisse, cette année, faire un geste fort à l’endroit des douaniers à qui on demande tant de sacrifices.
A ce niveau de nos propos, tous les douaniers ici présents souhaiteraient que notre Maman fasse un effort de réparer une injustice : celle de relever et d’harmoniser le coefficient des remises de tous les Agents du Ministère de l’Economie et des Finances. Ce qui pourrait pour la fin de l’année 2013 et le début de l’année 2014 être un bon cadeau de Noël pour ses enfants que nous sommes.
Merci à vous tous d’avoir pris de votre temps pour écouter notre modeste personne.
Vive Madame la Marraine,
Vive Monsieur le Directeur Général des Douanes,
Vive l’ensemble du personnel douanier pour que vive la Côte d’Ivoire. Je vous remercie.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires