Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4111 du 5/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Région

Toulepleu : Denis Kah Zion investi dans la liesse
Publié le lundi 5 aout 2013  |  Le Patriote


Médias
© Le Nouveau Réveil par DR
Médias : Le Nouveau Réveil célèbre ses employés
Mardi 27 décembre 2011. Abidjan. Le Nouveau Réveil célèbre ses employés photo : Denis Kah Zion (Pdg) de Le Nouveau Réveil


 Vos outils




Samedi, c’était la fête à Toulepleu. Et pour cause, la ville accueillait la cérémonie d’investiture son nouveau maire, Denis Kah Zion. Pour l’occasion, plusieurs invités de marque avaient effectué le déplacement. Parmi eux, se trouvaient le ministre d’Etat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, patron de la cérémonie, et le président du Conseil régional du Cavally, Dagobert Banzio. Une délégation de l’Association des Villes et Communes de l’Ouest Montagneux de Côte d’Ivoire (AVICOMCI), conduite par son président Gnonkonté Désiré, était également présente pour apporter son soutien à l’un des leurs. Quant à l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), elle était représentée par le maire de Cocody, N’Goan Aka Mathias. Au-delà de ces soutiens importants, Kah Zion a reçu celui de sa famille. L’on a également noté à cette cérémonie une forte présence des chefs traditionnels de la région et des chefs des communautés vivant sur le sol de Toulepleu. C’est en présence de tout ce beau monde que le ministre d’Etat Jeannot Ahoussou-Kouadio a investi au milieu de la Place de la paix de Toulepleu, son filleul, Denis Kah Zion qui était tout de blanc vêtu. Ensuite, viendront les allocutions. Après le mot de bienvenu de la première adjointe au maire, Guidi Solange, ce fut au tour du président de l’AVICOMCI, Gnonkonté Désiré, maire de Taï, de prendre la parole pour apporter le soutien de son organisation à Denis Kah Zion qui, dira t il, en aura besoin pour diriger la commune. Car, convaincu qu’une ville comme Toulepleu, à l’instar de toutes celles de l’ouest, a des besoins qui dépassent les moyens budgétaires mis à sa disposition, selon lui. « Tout est à refaire ici », a-t-il fait savoir. Le président du Conseil régional du Cavally, Dagobert Banzio, pour sa part, s’est montré disposé à collaborer avec l’ensemble des maires et particulièrement celui de Toulepleu, pour, « mener à bien les projets de développement dans la cohésion ». Il a promis au maire Kah Zion d’achever tous les projets inachevés dans sa commune. « Nous avons un point exhaustif de tous ces projets », a-t-il informé. Le président du Conseil régional du Cavally s’est en outre engagé à faire de l’autonomisation de sa population une de ses priorités. Pour, a-t-il expliqué, amener surtout les jeunes à abandonner les armes. D’où la mise en place, selon lui, de projets intégrés d’hévéaculture par le Conseil dans la région.
« Nous vous avons réuni ici, populations de Toulepleu, devant ce parterre de personnalités pour vous dire merci pour nous avoir porté à la tête de la commune », a indiqué d’entrée Denis Kah Zion, à la suite du président du Conseil régional, Dagobert Banzio. Il a ensuite dit vouloir placer sa mandature sous le sceau de la réconciliation et du développement. Du ministre Anne Ouloto, le maire Kah Zion dira qu’ils sont « frère et s?ur». Avant de jurer que « jamais ils ne vont se séparer». Revenant sur sa présence à la mairie, Kah Zion a souligné qu’il est venu pour « travailler ». C’est pourquoi, il a annoncé qu’il « n’y aura pas de chasse aux sorcières ». Premiers signes qui montrent effectivement la volonté du nouveau de vouloir travailler, c’est la réhabilitation dès les premières heures de sa prise de fonction, des locaux de la mairie. Et cela, grâce à un appui budgétaire du District d’Abidjan à hauteur de 15 millions de francs CFA. Le maire de Toulepleu a promis de travailler dans les pas de ses prédécesseurs qu’il considère comme des « bâtisseurs ». Et à qui il a rendu un vibrant hommage. Prenant la parole, le ministre Jeannot Ahoussou-Kouadio s’est d’abord appesanti sur le passé récent de Toulepleu qui a souffert des affres de la guerre. S’il reconnaît qu’elle est aujourd’hui «libérée», il attend néanmoins sa « renaissance ». Une renaissance qui, appuiera le ministre Ahoussou Jeannot, devra se faire avec tous ses fils. Enfin, il a demandé au nouveau maire d’être le « creuset » de cette unité.

Rahoul Sainfort (Correspondant régional)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires