Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3521 du 25/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Investiture du maire de Toulepleu, samedi dernier : les ministres Ahoussou, Banzio, les maires N’goan Mathias, Charles Sanga, et les maires du Cavally, aux côtés de Kah Zion
Publié le lundi 5 aout 2013  |  Le Nouveau Réveil


Poste
© Abidjan.net par FD (Photo d`archive)
Poste de Côte d`Ivoire : M. Denis Kah Zion, le nouveau PCA prend officiellement fonction.
Mercredi 02 novembre 2011 - Postel 2001 (Abidjan) : Cérémonie d`installation officielle du conseil d`administration de la poste de Côte d`ivoire, M. Denis Kah Zion, nouveau PCA prend fonction .


 Vos outils




Sorti largement vainqueur de l’élection municipale du 21 avril dernier, à Toulépleu, le tout nouveau maire de cette localité de l’extrême-ouest de la Côte d’Ivoire, Denis Kah Zion, a été dignement investi et célébré, samedi dernier, par les siens. En présence, notamment, du préfet de Toulépleu, Diarra Abdul Karim, du parrain de cette cérémonie (faite) grandiose, l’ancien Premier ministre Ahoussou Kouadio Jeannot. Qu’accompagnaient un parterre de personnalités, dont le patron de l’investiture, l’ancien ministre, Dagobert Banzio, président du Conseil régional du Cavally, l’ancien ministre Désiré Gnonkonté, maire de Taï et président de l’Association des villes et communes de l’Ouest montagneux (Avicomci). Ainsi que le maire de la commune de Cocody, N’Goan Aka Mathias, le député de Toulépleu, le colonel Kaïba Lambert, le maire de Tafiré, Charles Sanga, et bien d’autres élus de la région du Cavally, venus, tous, soutenir leur «frère». Qui n’a pas usé de la langue de bois, à la place de la paix de la ville, où se tenait l’investiture, pour déclarer : «Nous héritons d’une mairie à difficultés, mais nous plaçons notre mandat sous le sceau de la paix et de la réconciliation, sans lesquelles, il ne peut y avoir de développement». Le premier magistrat de la commune de Toulépleu a, en effet, fait savoir qu’il attendait, en conséquence, les moyens de sa politique de développement des mains même du président du Conseil régional du Cavally. Avec qui, a-t-il dit, il forme désormais « une paire d’agents de développement au service de la région ». Et le maire Kah Zion de marteler : « Nous sommes sous sa tutelle car, c’est notre bâilleur de fonds, et c’est avec lui que nous pouvons travailler. Ce sont les moyens et les instructions qu’il va nous donner qui nous permettront de tirer ce qu’il faut pour développer Toulépleu », a-t-il souligné. Indiquant nettement, à titre d’exemple, que sa commune a déjà bénéficié d’un soutien financier de 15 millions F Cfa, fait par le gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, pour la réhabilitation totale et l’équipement de la mairie. « Les mairies de la taille de Toulépleu souffrent du manque de moyens à la dimension de leurs besoins car, tout y est à faire et à refaire », a soutenu, de son côté, le président de l’Avicomci, Gnonkonté Désiré. Des propos forts qui ont été saisis au bond par le président du Conseil régional du Cavally, Dagobert Banzio, également patron de la cérémonie, qui a, pour sa part, été tout aussi clair. « Ce que nous savons faire, c’est travailler. Apprêtez-vous donc à travailler grâce à des projets immédiats que nous allons lancer. Nous connaissons les problèmes de la région et dans la logique de la continuité, le Conseil régional, qui a la charge des problèmes de développement, travaillera avec tous les maires du Cavally pour achever tous les projets inachevés, et fera en sorte que ces questions de développement soient traitées dans la fraternité et dans la paix», a-t-il lancé, en guise de réponse. Avant d’inviter, avec insistance, les jeunes, surtout, et les personnes valides à « Abandonner définitivement le chemin des armes et de la guerre », en promettant de les rendant autonomes par le travail de la forêt et de la terre. Ce qui a véritablement permis au parrain Ahoussou Kouadio Jeannot, faisant officiellement porter l’écharpe d’élu au maire Kah Zion, d’indiquer qu’ « Il s’agit maintenant de bâtir Toulépleu » et qu’ «Il faut que le maire Kah Zion relève ce défi pour la responsabilité qu’il a désormais de bâtir Toulépleu dans la paix, et pour ne pas que ceux qui l’ont soutenu aient honte demain», a-t-il fait savoir. Car, a-t-il aussi précisé, «II s’agit de travailler, sans considérations politiques partisanes, dans l’esprit qu’avait le président Houphouët-Boigny, pour le bonheur des populations à travers des réalisations qui vont se faire ici et que nous viendrons inaugurer». Notons, par ailleurs, que la ministre Anne-Désirée Ouloto, qui n’était pas de la fête pour des raisons de calendrier, s’est fait dignement représenter et a offert des présents significatifs aux hautes autorités présentes, dont un bœuf et des vêtements traditionnels. Démontrant, ainsi, que le calumet de la paix a été fumé entre les adversaires d’hier et qu’il faut que les hauts cadres du Cavally parlent d’une même voix pour le développement de leur région.

SYLVAIN TAKOUE
Envoyé spécial à Toulépleu


 Articles associés

 

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires