Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4489 du 10/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

53ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : Dagri Diabaté à Ouattara: «Les chantiers de la réconciliation nous interpellent»
Publié le samedi 10 aout 2013  |  Notre Voie


Fête
© Abidjan.net par Atpointe
Fête de l`Indépendance: Cérémonie officielle du 53ème anniversaire de la Côte d`Ivoire
Mercredi 07 Aout 2013. Plateau. Esplanade du Palais présidentiel. Le Chef de l`Etat, chef suprême des armées SEM Alassane Ouattara a pris part à la prise d`armes à l`occasion du 53ème anniversaire de la Côte d`Ivoire. Photo : Henriette Dagri Diabaté .


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

«Au-delà des intentions, ce qui réconciliera les Ivoiriens, c’est ce que chacun fera pour son voisin et avec son voisin». C’est en ces termes que la Grande chancelière a interpellé, le mercredi 7 août 2001, le chef de l’Etat à l’occasion de la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Mme Henriette Dagri Diabaté a indiqué, en effet, qu’Alassane Dramane Ouattara doit s’inscrive résolument dans le processus de la réconciliation nationale. Pour Mme Diabaté, les réalisations du nouveau pouvoir ne peuvent plus être des conditions nécessaires et suffisantes pour permettre à Alassane Dramane Ouattara d’atteindre tous ses objectifs. La Grande chancelière de justifier: «Tout cela a besoin pour prospérer de la cohésion, de la réconciliation nationale, de l’union de notre population. Et les chantiers de la réconciliation continuent de nous interpeller». Ajoutant que la réconciliation nationale étant une œuvre de longue haleine et de dépassement de soi, Henriette Dagri Diabaté, tout en lui demandant d’aller au-delà des simples intentions, lui conseille modestie et courage. Car, pour l’ex-secrétaire général du Rassemblement des républicains (Rdr), ce qui réconcilie réellement les Ivoiriens, c’est ce que chacun fera pour son voisin et avec son voisin. Alors, pour encourager M. Ouattara, elle lui dira : «Vous l’avez compris vous-même, Monsieur le Président, et vous l’appliquez en appelant au pardon et en tendant sans arrêt la main à l’autre, en privilégiant les gestes susceptibles de consolider la cohésion et favoriser la réconciliation».
Deux temps forts ont marqué la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Il y a eu d’abord le défilé militaire avec la participation appréciée de la fanfare des forces armées ghanéennes. Pour l’occasion, ce sont 36 détachements militaires et paramilitaires qui ont défilé devant le chef de l’Etat et ses invités. Précédés par la musique des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), de la gendarmerie et de la police nationale. Et suivie du drapeau de l’Etat. L’ensemble des troupes est placé sous le commandement du général de brigade Soumahoro Gaoussou, commandant les forces terres.
Et il y a eu ensuite la seconde phase des festivités dite la partie civile de la fête d’indépendance. Cette dernière a été également marquée par deux temps forts. L’allocution de Mme Henritte Dagri Diabaté, la Grande chancelière, et la remise de décorations à 21 personnalités issues aussi bien de l’administration publique que du monde des arts et de la culture. Ainsi, Dosso Moussa, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle et Patrice Kouamé, secrétaire général du Conseil de l’Entente, ont-ils été élevés au grade de commandeurs dans l’ordre national. 13 autres personnalités ont aussi élevés au grade d’officiers dans l’ordre national. Il y a eu 6 distinctions dans l’ordre du mérite ivoirien. L’artiste musicien Anoma Brou Félix, l’artiste animateur Bamba Bakary ont ainsi été élevés au rang de commandeur dans l’ordre du mérite ivoirien. L’artiste plasticien Bah Youssouf, au rang d’officier dans le même ordre du mérite ivoirien. 3 dames ont aussi été faites chevaliers dans l’ordre du mérite ivoirien. Au nom des récipiendaires, Mme Bamba Affoussiata Lamine, faite officier dans l’ordre national, a dit de ces distinctions honorifiques qu’elles sont, au-delà de leurs modestes personnes, un message à tous les Ivoirien. Ces distinctions, à l’en croire, invitent à donner le bon exemple à se surpasser pour donner le meilleur de soi. «Chaque récipiendaire, ensemble avec tous ceux qui nous ont précédés et tous ceux qui suivront, nous devons, à chaque instant, donner la preuve que nous méritons de la Nation», a souligné la ministre de la Communication.

Robert Krassault

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires