Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Région

Kah Zion (Maire de Toulepleu) aux ressortissants de sa commune en France : « Toulepleu est redevenu fréquentable, venez y investir »
Publié le mercredi 14 aout 2013  |  Le Democrate


Médias
© Le Nouveau Réveil par DR (Photo d`archive)
Médias : Le Nouveau Réveil célèbre ses employés
Mardi 27 décembre 2011. Abidjan. Le Nouveau Réveil célèbre ses employés photo : Denis Kah Zion (Pdg) de Le Nouveau Réveil


 Vos outils




En mission en France pour la mise en place de jumelage avec certaines communes, le tout nouveau maire de la commune de Toulepleu a profité de son séjour au bord de le Seine pour rencontrer les ressortissants de sa localité afin d’échanger sur les dispositions à prendre pour le développement de leur commune

«Je suis donc venu, porteur de ces nouvelles. Je voulais vous dire que Toulepleu est redevenu fréquentable et qu’il vous attend pour y investir. Mais aussi avec votre position ici en Europe vous pouvez par vos relations trouver des partenaires de développement pour votre commune », c’est en substance le contenu du message que le Maire Denis Kah Zion a lancé aux ressortissants de sa localité qu’il a rencontrés le dimanche dernier au domicile du président de leur association M. Désiré BLI.

Pour réussir le développement d’une localité, tout élu a besoin des efforts conjugués des fils et filles de cette localité. Cette logique,le Président du Conseil d’Administration de la poste l’a adoptée pour réussir sa mission à la tête de la commune où il a été brillamment élu le 21 avril dernier. C’est la raison pour laquelle, malgré un calendrier chargé, le maire Kah Zion a tenu à rencontrer les ressortissants de sa localité à Paris. Regroupés au sein de l’Association des Ressortissants de Toulepleu à Paris (ARTP), les enfants de cette commune veulent désormais jouer leur partition dans le développement de la localité. Et dans un discours apaisant, le maire a donné de l’espoir à ses hôtes. «Nous sortons d’élections locales couplées, c’est-à-dire les élections municipales et régionales. Elles ont eu lieu le 21avril dernier. Nous avons été élus sans contestation face à une liste, celle de Kalo. Il y a eu des vainqueurs et des vaincus, mais nous travaillons ensemble. Notre mairie compte 29 conseillers dont cinq de Kalo et 24 de chez moi. Il y a eu les élections, vous avez entendu beaucoup de choses. Mais ce sont des propos d’élection, de campagne.

Je peux vous rassurez aujourd’hui que nous nous rencontrons, nous échangeons beaucoup. Il y a eu les élections présidentielles qui ont eu beaucoup de séquelles avec son cortège de réfugiés. Certains parents sont au Libéria, au Bénin, aux Etats Unis, au Togo, au Ghana etc…Mais tout est en train d’être géré. Tout le monde n’est pas encore rentré, mais du côté du Libéria, on a au moins 80% des parents qui sont rentrés », a-t-il rassuré. En ce qui concerne les actions à mener, elles sont énormes. Le Maire Kah Zion en est conscient et déjà même avant son investiture il a pris son bâton de pèlerin pour faire face aux réalités qui l’attendent. «Nous avons une commune de 21000 habitants, 18 villages, 6 gros quartiers. Nous avons un budget de fonctionnement de 30 millions et celui de l’investissement de 30 millions aussi. Ça fait 60 millions pour le tout. Alors face à tout ce que nous avons à réhabiliter et à reconstruire, que peuvent faire 60 millions ? Nous sommes vraiment obligés de tourner partout pour chercher les moyens. Mais nous avons eu la chance car l’équipe sortante n’a pas pu utiliser une ligne budgétaire en investissement. Du coup, je me suis retrouvé avec 209 millions que nous sommes en train de gérer en termes d’investissement rapide. Nous avons donc, entamé les travaux de la morgue de Toulepleu, ce n’est pas une bonne nouvelle, mais c’est un problème réel qu’on avait chez nous. Il y a aussi des écoles que nous sommes en train de construire ou d’achever, les voies de la ville, avec la crise étaient toutes fermées. Il faut maintenant les ouvrir, l’électricité, elle est là en permanence mais il faut bien éclairer la ville. Nous avons donc tous ces projets.

Il faut équiper certains centres de santé, l’hôpital général est même bien équipé aujourd’hui, je peux vous le dire. Le Président de la république a mis les moyens lors de sa visite officielle. L’hôpital, le Lycée, il n’y a rien à dire car les moyens ont été mis pour leur réhabilitation et leur équipement. Mais les centres de santé ont vraiment besoin de notre assistance », a rappelé M. Kah Zion avant de lancer cet appel «Il y a vraiment beaucoup de difficultés que nous essayons de résoudre. Mais nous ne saurons le faire seuls. Je suis donc venu, porteur de ces nouvelles. Je voulais vous dire que Toulepleu est redevenu fréquentable et qu’il vous attend pour y investir. Mais aussi avec votre position ici en Europe, vous pouvez par vos relations trouver des partenaires de développement pour votre commune.

La zone est redevenue fréquentable. Mais elle le sera plus quand tous nos parents seront rentrés. Il faut que tout le monde soit ensemble pour que nous réglons nos problèmes et revivre notre fraternité ». Ce message a eu un écho favorable auprès des enfants de Toulepleu à Paris. « Aujourd’hui, nous ne sommes pas venus vous rencontrer avec des casquettes politiques. C’est la commune de Toulepleu qui nous intéresse, c’est elle qui est importante. Nous voulons donc vous encourager sur la voie du développement de notre localité. Tout ce que nous pouvons faire à notre niveau, nous le ferons pour vous apporter notre soutien et jouer notre partition dans le développement de notre commune », a promis M. Désiré BLI, président de l’ARTP. Tous les participants ont salué cette démarche de leur Maire. Pour exprimer sa bonne foi et son désir de travailler avec ses frères de Paris, le Maire Kah Zion a choisi d’être membre de l’Association des Ressortissants de Toulepleu à Paris en payant son adhésion à hauteur de quatre cent (400) euros soit un peu plus de deux cent soixante mille (260 000) francs CFA. « Nous aurions voulu avoir tout ce que nous avions et continuer à les développer. Mais hélas la crise est passée par là et tout est à refaire. Toulepleu a donc besoin de nous tous. Chacun de nous est maire, député, conseiller régional pour remettre notre localité sur le chemin du développement », a conclu le PCA de la poste ivoirienne.

Eugène YOBOUET à Paris

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires