Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2892 du 19/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Treichville / Parti pour escroquer le DG de Minerva : Un faux lieutenant de douane se fait tirer une balle dans la cuisse
Publié le mardi 20 aout 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le lundi 19 août 2013, vers 11 heures au bas de l’immeuble Kabalane sis à Treichville, un individu présentant une large blessure à la cuisse droite est conspué par la foule. Sa blessure a été faite par une arme à feu. Mais que s’est-il passé pour que des badauds, au lieu d’avoir de la compassion pour cet homme, le huent. Il ressort des informations reçues de nos sources, que GRT, s’est présenté dans les locaux de la société de transit Minerva le vendredi 16 août 2013. Le directeur général était absent. Hier aux environs de 10 heures 30 minutes ; GTR retourne au siège de la dite société. Il se présente à l’assistante de direction sous la fausse identité de lieutenant Kouamé de la douane. Aussitôt l’assistante informe son patron de la présence de l’officier( ? ). Celui-ci demande à sa collaboratrice de le faire entrer dans son bureau. Une fois à l’intérieur de la pièce, il dit être venu chercher son «carburant».
Chose que ne comprend pas le Dg. Il appelle un de ses collaborateurs. A la vue de ce dernier, le faux lieutenant décide de quitter précipitamment les lieux. Mais il est stoppé par le patron de la boîte qui fait appel à un autre employé. Se sentant en danger, l’escroc présumé sort son revolver jusqu’à là dissimulé dans son pantalon et menace de trucider quiconque voudrait l’empêcher de prendre la tangente. Appelé en renfort, un vigile arrive en courant. A la vue du brigand, il tente dans un premier temps de le raisonner. Mais le délinquant refuse d’entendre raison et se fait de plus en plus menaçant. L’agent de sécurité n’a autre choix que de faire usage de son arme. Il lui expédie une dose de plomb chaud à la cuisse droite. Ce qui a pour effet de le calmer. Alertés, les sapeurs pompiers l’ont conduit sous haute surveillance policière dans un hôpital.

A.H

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires