Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Santé

Sante : La Côte d’Ivoire sur les traces de la Chine
Publié le mercredi 21 aout 2013  |  Le Democrate


Dr
© Ministères par DR
Dr Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La ministre ivoirienne de la Santé, Raymonde Goudou-Coffie, estime que l'exemple de la Chine en matière de collaboration entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne est "une voie à explorer" en Afrique et particulièrement en Côte d'Ivoire.

"L'exemple réussi de la Chine en matière d'utilisation de la médecine traditionnelle et moderne dans les structures sanitaires est une voie à explorer", selon une note d'information du ministère de la Santé citant Mme Goudou-Coffie de retour d'un voyage de trois jours en Chine.

La ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le Sida a séjourné en Chine de jeudi à dimanche dans le cadre du 3ème forum sino-africain des ministres en charge de la santé visant à favoriser la coopération et la communication en matière de la santé et d'identifier les priorités entre les deux parties.

Au cours de son séjour en Chine, la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a visité l'hôpital de l'Amitié sino- japonaise (ASJ) de Beijing, édifice entièrement "numérisé".

Un partenariat a été envisagé entre l'ASJ et le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon (Abidjan) où un embryon de télémédecine est en cours à travers la numérisation du dossier médical patient.

En sa qualité de présidente de l'assemblée des ministres de la Santé de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Mme Goudou Coffie a souligné les efforts conjoints des parties africaine et chinoise dans le cadre de cette coopération.

"Elle a permis de réaliser en Afrique de nombreux centres de recherche sur le paludisme et la construction ou la remise à niveau des hôpitaux", a-t-elle indiqué non sans relever les difficultés rencontrées par les pays africains en matière de santé.

"Nos pays sont exposés aux fardeaux des endémies et des pandémies de toutes sortes qui affectent les forces vives et dépouillent nos pays de ses bras valides, à cela s'ajoutent les faiblesses des systèmes nationaux de santé, la persistance des paiements directs et les ruptures récurrentes de médicaments et vaccins", a-t-elle souligné.

Pour Mme Goudou-Coffie, face à la "faiblesse" des Etats africains à "relever seuls ces défis", il apparaît "nécessaire" d'engager la communauté internationale pour une synergie d'actions.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires