Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Faits Divers

Arnaque aux faux sentiments : Un nouvel individu interpellé
Publié le jeudi 29 aout 2013  |  Ministères


Arnaque
© Ministères par PLCC
Arnaque aux faux sentiments : Un nouvel individu interpellé
Photo: TOURE GERVAIS IBRAHIM, 23 ans a été mis arrêts par la PLCC, ce lundi 26 Août 2013 dans la commune de Marcory à Abidjan suite à une plainte déposée par une victime de nationalité Française pour une escroquerie en ligne dont le montant du préjudice s`élève à 8376 Euros, soit environs 5.486.280 FCFA


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Un individu âgé de 23 ans a été mis arrêts par la PLCC, ce lundi 26 Août 2013 dans la commune de Marcory à Abidjan. L'interpellation est intervenue suite à une plainte déposée par une victime de nationalité Française auprès de la PLCC, pour une escroquerie en ligne dont le montant du préjudice s'élève à 8376 Euros, soit environs 5.486.280 FCFA.

En effet, le nommé TOURE GERVAIS IBRAHIM a utilisé une fausse identité – celle d'un homme de nationalité française et répondant au nom de JEAN-MICHEL DELASS – pour se lier d'amitié avec sa victime via le réseau social FACEBOOK. Comme dans l'ensemble des arnaques de ce type (arnaques aux faux sentiments), l’escroc a réussi à gagner la confiance et « l'amour » de sa victime, en faisant miroiter l'illusion d'une relation amoureuse sincère et passionnée. Sa victime, une femme divorcée de nationalité française, a cédé aux nombreuses demandes d'argent formulées par son prétendu amoureux. C'est par des transferts d'argent successifs, que plus de 8000 Euros ont été remis par la victime au cyberescroc.

S'étant aperçue bien tardivement de l'escroquerie, la victime a déposé une plainte auprès du poste de Gendarmerie de son lieu de résidence en France. Forts des liens étroits de collaboration entre les deux pays en la matière, les services de la gendarmerie française ont ensuite transféré la plainte à la PLCC, qui s'est immédiatement saisie du dossier. C'est après de longs mois d'enquête et de recherches, que les agents de la PLCC ont finalement identifié et interpellé l'auteur de l'escroquerie. Interrogé par les enquêteurs de la PLCC, le cyberdélinquant a finalement avoué être à la base de cette escroquerie qu'il avait réalisée en complicité avec d'autres délinquants, au cours de l'année 2012.

L'individu a été déferré devant le parquet d'Abidjan Plateau, en attendant de tenter d'identifier l'ensemble des délinquants impliqués dans cette affaire.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires