Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2907 du 5/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Quand Houphouët-Boigny parle de la marche des femmes sur la prison de Grand-Bassam
Publié le jeudi 5 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président Houphouët-Boigny, connaissait le rôle des femmes à la naissance du PDCI-RDA. Il en parlait souvent, quand il rencontrait à l’époque, l’association des Femmes ivoiriennes, dirigée successivement par Brou Marie Thérèse, son épouse, Jeanne Gervais et Hortense Aka Anghui. Houphouët-Boigny, très reconnaissant au rôle de la femme, dans le mouvement d’émancipation de la Côte d’Ivoire, avait nommé Jeanne Gervais, puis Hortense Aka Anghui, ministres de la condition féminine. Souvenir. Houphouët-Boigny ne cessait jamais de parler de Raggi Anne Marie, Marie Koré, Marguérite Sacoum, Odette Yacé, Mme Ouezzin Coulibaly comme des amazones, qui ont lutté aux côtés des hommes, pour asseoir la naissance du PDCI-RDA. Il y a 63 ans, pour ceux qui ne le savent pas, ces femmes ont marché sur la prison de Grand-Bassam pour exiger la libération de leurs maris, responsables politiques au PDCI-RDA, emprisonnés sans jugement, par les forces coloniales. Houphouët-Boigny avait considéré ces ’’ amazones’’ ivoiriennes comme des piliers incontournables de l’histoire politique du PDCI-RDA. Ces femmes ont été battantes aux côtés de Houphouët Boigny ; une attitude courageuse qui a ouvert beaucoup de ‘’portes’’ aux femmes ivoiriennes. Houphouët-Boigny très reconnaissant, avait rendu un grand hommage à ces femmes courageuses du PDCI lors du colloque international sur l’histoire du RDA à Yamoussoukro, il y a plus de 20 ans. On le voit, les femmes se sont battues avec acharnement, mais sans prendre des armes, aux côtés de leur mari, pour la naissance du PDCI. C’est pourquoi l’histoire du PDCI doit retenir les noms de Anne-Marie Raggi, Mme Ouezzin Coulibaly, Marguérite Sacoum, Odette Yacé, Marie Koré, comme pionnières de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Elles ont toutes mérité de la nation ivoirienne-/-

Ben Ismaël

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires