Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Côte d’Ivoire : l’armée entame la traque aux bandes armées dans le nord du pays
Publié le samedi 7 septembre 2013  |  Xinhua


Sécurisation
© Ministères par BIPA
Sécurisation du territoire national: le général Bakayoko renforce son dispositif
Face à la résurgence des attaques menées contre les FRCI par des mercenaires, miliciens et bandits de grand chemin, le Général de Corps d`Armée, Chef d’État-major Général des FRC Soumaïla Bakayoko a entrepris une tournée nationale de renforcement des dispositifs sécuritaires de San-Pedro à Abengourou. Les autorités militaires ont ainsi mis la main sur une bande qui projetait d`attaquer la cité portuaire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Les forces de défense et de sécurité ont débuté la traque aux bandes armées qui sévissent depuis plusieurs mois dans le nord du pays, a appris Xinhua samedi de source militaire.

Plusieurs contingents de gendarmes et de soldats ont été mobilisés pour mettre hors d'état de nuire les inconnus lourdement armés qui commettent des exactions de manière récurrente sur les routes.

Des habitants des départements de Boundiali et Tengrela se sont réjouis de l'action d'envergure menée par l'armée qui intensifie les patrouilles et renforce la surveillance dans la zone.

"Ce déploiement stratégique des forces armées dans le district s'effectuera souvent, et il permettra de lutter efficacement contre le banditisme", a expliqué le commandant de la légion de la gendarmerie de Korhogo, le colonel Sam Konan.

La Côte d'Ivoire sort de manière progressive d'une crise post-électorale aiguë qui a secoué le pays cinq mois durant, faisant au moins 3 000 morts. Mais les attaques régulières sèment encore l'inquiétude au sein des populations.

La crise a accentué la circulation et la prolifération illicite d'armes qui ont occasionné l'insécurité dans plusieurs régions dont notamment le nord, l'ouest, le centre et le sud du pays.

Les individus puissamment armés communément appelés "coupeurs de route" tendent des embuscades sur des routes et les attaques perpétrées par ceux-ci ont déjà fait plusieurs morts.

Face aux actions récurrentes de ces bandes armées, les autorités du pays ont tiré la sonnette d'alarme et tentent de prendre les dispositions idoines.

Lors d'une tournée d'Etat dans le nord du pays, le président ivoirien Alassane Ouattara avait lui-même annoncé des mesures vigoureuses contre les bandes armées qui sévissent sur les routes.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires