Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2917 du 18/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Exposition / Galerie Cécile Fakhoury : Première exposition en Côte d’Ivoire de Vincent Michéa le 20 septembre prochain
Publié le mercredi 18 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Cécile
© Cote d’Ivoire Economie par DR
Cécile Fakhoury, galeriste.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Galerie Cécile Fakhoury ouvre ses portes au public le 20 septembre prochain après un mois de congé (août 2013) avec, sur ses cimaises, les œuvres du peintre Vincent Michéa. Vincent Michéa exposera pour la première fois en Côte d’Ivoire. Son exposition de peintures et de photomontages avec pour thème «Je ne pense qu’à ça» succède à «Mécaniques des fluides» – une exposition de vidéos de dix (10) artistes [14 juin – 27 juillet 2013].
Après une transformation en (presque) salle de cinéma lors de sa dernière exposition, la Galerie Cécile Fakhoury qui a accueilli [programmation 2012 – 2013] Aboudia et Fréderic Bruly Bouabré, Paul Sika, Cheikh Ndiaye, Nestor Da, se donne avec Vincent Michéa un autre visage [peu ou prou connu] pour mieux offrir un panorama du travail de l’artiste (peintures et photomontages).
Comme Paul Sika, Cheikh Ndiaye ou Nestor Da, la galerie consacre à Michéa une exposition personnelle. Ce solo show n’est pas le premier du genre pour le peintre. Car depuis 1987 (première exposition de peintures et de photographies à la Galerie nationale du Sénégal), les travaux de Vincent Michéa né en Figeac, en France, en 1963, font l’objet jusqu’à aujourd’hui d’expositions autant personnelles que collectives en Afrique (Sénégal, République Démocratique du Congo, Maroc), en Europe (France, Allemagne, Espagne, Angleterre, Suisse, Belgique), aux Etats Unis (New York – 2004).
La Côte d’Ivoire est une nouvelle destination pour Vincent Michéa pour y exposer son travail. Les amateurs d’arts visuels, les critiques d’arts, les artistes pourront apprécier (ou découvrir) un style simple et lisible jugé «efficace, plaisant parfois, jamais ennuyant».
«Déroutantes», ses œuvres peuvent aussi être «troublantes». Vincent Michéa ne peint que «ce qu’il aime». Une peinture faite de reproductions, de scènes de marché ou de ville [telle une carte postale], ou même d’hommages rendus à des artistes (Ernesto Djédjé, Bella Bollow, Amadou Balaké…) et célébrités politiques – comme cet air joyeux de Kwamé Nkrumah (sur le carton d’invitation) qui invite les spectateurs au festival coloré de Vincent Michéa.
«Je ne pense qu’à ça» est une exposition qui court jusqu’au 16 novembre 2013.

Koné Saydoo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires