Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Projet Ppaao/Waapp de productivité agricole: I2T présente ses solutions pour la transformation de la banane plantain
Publié le jeudi 19 septembre 2013  |  Ministères


Activités
© Ministères par FN
Activités et réalisations du Ppaao/Waapp: I2T fait des galettes et des pizzas avec de la farine de banane
Mardi 17 septembre 2013. Abidjan. M. Koni Pascal, chef du service "Essai et procédé" explique à la presse comment la Société ivoirienne de technologie tropicale (I2T) produit de la farine de banane et ce qu`elle en fait comme produits dérivés



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao/Waapp) a convié la presse nationale à une visite-terrain ce mardi 17 septembre 2013, afin de lui faire voir l’état d’avancement du projet. La mission qui s’achèvera le 21 septembre prochain donnera aux médias l’occasion de faire le tour de la Côte d’Ivoire agricole.
La tournée a débuté par la visite de la Société ivoirienne de technologie tropicale (I2T) située dans la commune de Port-Bouët, à Abidjan.

Koni Pascal, chef du service "Essai et procédé" a ainsi pu présenter la technique utilisée par I2T pour transformer la banane plantain en farine. Avant de remercier le projet PPAAO pour leur avoir trouvé des partenaires transformateurs: "Cela nous a permis de développer toute une gamme de produits dérivés de la farine de banane. Dans quelques mois, ils seront à la disposition de la population".

Le cap a ensuite été mis sur l’intérieur du pays, où la presse visitera le projet de diffusion de technologie sur la banane plantain d’Amangbeu (Agboville), la ferme d’amélioration porcine conduite par BIRCOVET, le tout, en route pour Niablé (Abengourou).

Les nouvelles variétés de banane FHIA 21 et PITA3 seront productives tout le long de l’année, en quantité et en qualité, grâce notamment à la technique de production de rejets par décapitation. Selon Adoh Joseph, du groupement "Fiélemeu" d’Amangbeu et Mme Yao Somala Eboulé du groupement "main dans la main", l’application de cette technique a permis à chaque bananier de produire en moyenne 21 rejets, ce qui a permis aux groupements de générer des revenus considérables. Les parcelles tests du projet PPAAO/Waapp dans cette région ont en effet permis de savoir qu’un pied donne au minimum 100 à 150 plantules pour 0,25 à 0,5 ha, selon M. K. Emmanuel, directeur technique.

Financé par la Banque mondiale et l’Etat de Côte d’Ivoire, le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) a été mis en place il y a deux ans et demi avec pour mission d’accroître la productivité agricole et garantir la sécurité alimentaire en réduisant la pauvreté.

FN

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires