Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4153 du 26/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Séminaire sur la réforme de la sécurité Hamed Bakayoko : “C’est essentiel de bien identifier les menaces pour mieux riposter”
Publié le jeudi 26 septembre 2013  |  Le Patriote


Sécurité:
© Abidjan.net par N I
Sécurité: les acteurs ouest africains de la Sécurité intérieure réunis à Abidjan
Mercredi 25 Septembre 2013. Abidjan. Hôtel Novotel. Le Ministre d`Etat, Ministre de l`Intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko a procédé à l`ouverture du séminaire sur la réforme des systèmes de Sécurité en Afrique de l`Ouest en présence du représentant de son homologue Français Emile Pérez et de la représentante spéciale du Secrétaire Général de l`ONU en Côte d`Ivoire Mme Aïchatou Mindaoudou. Photo : Le Ministre d`Etat, Ministre de l`Intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Poser un diagnostic de la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest afin de se donner les moyens pour guérir la plaie de l’insécurité et de l’instabilité politique qui fragilise plusieurs pays la sous-région. Les ministres et les acteurs de la sécurité intérieure des pays de l’Afrique de l’Ouest sont depuis hier au laboratoire à Abidjan. En effet, dans le contexte d’un renforcement des capacités en matière de réforme des systèmes de sécurité en Afrique de l’Ouest, la direction de la coopération internationale du ministère français de l’Intérieur et le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité de la Côte d’Ivoire en partenariat avec l’organisation internationale de la francophonie et l’ONUCI ont initié un séminaire régional visant une stratégie globale contre les menaces de déstabilisation et les crimes organisées. A l’ouverture des travaux, le ministre d’Etat, ministre
de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, a encouragé la coopération entre les Etats pour faire face aux menaces qui, selon lui, sont communes. Selon lui, aucun Etat ne peut se payer le luxe de mener une lutte solitaire. «Les menaces auxquelles nos pays sont confrontés sont communes. La nature et l’ampleur de la crise au Mali nous a enseigné. Les solutions pour faire face aux menaces doivent donc être concertées et la riposte envisagée dans un cadre régional pour avoir des chances de succès(…). La menace évolue. Le danger n’est pas toujours ce que nous croyons. Et nos Etats ne peuvent pas attendre. L’essentiel est de se donner les moyens pour bien appréhender la menace afin de nous permettre d’envisager des solutions adéquates et efficaces», a-t-il estimé. C’est pourquoi, il a conseillé aux différents gouvernements de ne pas reculer devant les mesures courageuses pour garantir la sécurité dans la sous-région. «Il ne faut pas reculer devant les mesures courageuses. C’est essentiel de bien identifier les problèmes pour mieux riposter», a-t-il recommandé. Le Président du conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS) de France, Alain Bauer, par ailleurs professeur de Criminologie, a avancé que l’ennemie a changé de stratégie. Ce qui, selon lui, invite les pays à s’adapter aux nouvelles menaces qui planent sur les Etats notamment, les crimes organisés, le terrorisme transfrontalier, afin de les prévenir. Il a été suivi dans son approche par Emile Pérez, directeur de la coopération internationale au ministère français de l’Intérieur et la représentante spéciale du SG de l’ONU, Achatou Midaoudou qui ont relevé la nécessité pour l’Afrique de l’Ouest de parvenir à un système efficace de lutte contre les crimes. Le séminaire devra à son terme aujourd’hui, répondre au v?u de promouvoir les concepts relatifs à la gouvernance démocratique des systèmes de sécurité.
Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires