Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

3e Forum mondial du RIF : Beugré Mambé s’engage envers la protection des femmes
Publié le vendredi 27 septembre 2013  |  District d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les lampions se sont éteints sur le 3e forum mondial du Réseau international des femmes(Rif) portant sur le thème : « Femmes et conflits armés, bilan et perspectives ». Les femmes présentes à Abidjan ont dressé un tableau sombre de la situation de la femme surtout en Afrique. Violences sexuelles, sida, agressions de tous genres sont les maltraitances faites aux femmes qui donnent la vie.
Face à cette triste situation, l’Etat de Côte d’Ivoire, soucieux du bien-être de la femme, a décidé de faire de la lutte contre les violences faites aux femmes, son cheval de la bataille. C’est pourquoi le ministre Hamed Bakayoko s’est félicité de la tenue du 3e forum du Rif à Abidjan. Il a rassuré l’assistance sur la volonté et de l’engagement du gouvernement ivoirien à suivre avec bienveillance les conclusions des travaux d’Abidjan.
Quant au ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Anne Ouloto, elle a indiqué que les résolutions de ce forum seront prises en compte dans la programmation des activités de son département ministériel.
Pour sa part, le gouverneur Beugré Mambé a salué la présence de l’autorité de tutelle. Cette présence, a-t-il dit, est un gage pour le gouvernement ivoirien de respect de la femme, de la lutte contre les pires formes de maltraitances des enfants et des femmes. C’est pourquoi Mme Nadine Morano, conseillère régionale de la Lorraine, s’est réjouie de la présence du ministre Bakayoko et a souhaité la création d’un centre des femmes victimes de guerre.
Pour Mme Pallares, le combat contre les violences faites aux femmes n’a pas de frontière. Elle a demandé aux femmes une action commune pour le développement économique de la femme et a souhaité que la déclaration d’Abidjan soit largement diffusée.
Notons que des motions de soutien et remerciements ont été adressées au chef de l’Etat Alassane Ouattara, au ministre Bakayoko et gouverneur Mambé.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires